Etienne Dumont

CRITIQUE D'ART

Né en 1948, Etienne Dumont a fait à Genève des études qui lui ont été peu utiles. Latin, grec, droit. Juriste raté, il a bifurqué vers le journalisme. Le plus souvent aux rubriques culturelles, il a travaillé de mars 1974 à mai 2013 à la "Tribune de Genève", en commençant par parler de cinéma. Sont ensuite venus les beaux-arts et les livres. A part ça, comme vous pouvez le voir, rien à signaler.

"Arts et Cultures", la revue annuelle du Musée Barbier-Mueller, s'intéresse au sacré et aux chamanes

Le numéro 21 est aussi celui de la transition après la mort de Monique Barbier-Mueller. Une nouvelle génération entre en jeu.

La couverture du numéro actuel.

Crédits: Musée Barbier-Mueller, Genève 2020.

L’an dernier, la revue fêtait ses 20 ans. L’âge qui fut longtemps en Suisse celui de la majorité civique. Aujourd’hui, «Arts & Cultures», que publie une fois par an le Musée Barbier-Mueller, illustre un passage de témoin. Monique Barbier-Mueller est décédée en août 2019, suivant ainsi son mari Jean-Paul. Une génération a passé. La suivante a accepté de prendre la relève, ce qui devient rare dans le monde actuel. Il s’agit donc de présenter au public les trois fils du couple, Gabriel, Stéphane et Thierry. Trois collectionneurs, mais dans d’autres genres. L’Afrique ou l’Océanie ne se trouvent plus au centre de leurs préoccupations, pas davantage que l’archéologie. Notons tout de même que le virus de l’art contemporain a passé de Monique à Thierry, même s’ils ne s’intéressent pas forcément aux mêmes artistes. Thierry apparaît d’ailleurs plus boulimique que sa mère. A chacun sa personnalité et sa façon de faire son miel!

L’épaisse revue commence ainsi par un entretien de Laurence Mattet, charismatique directrice du musée où elle œuvre depuis des décennies, avec Gabriel, Thierry et Stéphane. Le premier parle de sa passion pour les armes japonaises, qui a déjà donné lieu à un musée aux USA (1). Le second de peinture actuelle. Le troisième d’un goût déjà bien connu pour la numismatique. Cette passion s’accompagne depuis un certain temps de celui de la peinture ancienne, d’Elisabeth Vigée-Lebrun à Franz Xaver Winterhalter. Le moins qu’on puisse dire est que la fratrie assume de la sorte sa diversité, qui devrait un jour se refléter aux murs du musée privé de la rue Calvin à Genève.

Du Gabon à l'Indonésie

Le numéro proprement dit peut ensuite commencer. Il tourne autour d’un thème pour le moins vaste, «Le sacré & le chamanisme». Le premier se retrouve dans toutes les civilisations. Une tendance actuelle veut que le second saupoudre des choses très diverses. Se réclamer des chamanes constitue un trait moderne, pour ne pas dire une mode. Il fallait donc mettre un peu d’ordre dans tout cela. C’est à quoi s’appliquent des auteurs venus d’horizons fort divers. Il s’agissait de faire passer le lecteur du Gabon à l’Indonésie avec des détours par la Perse ou la Corée. Articles savants. Parfois un peu trop pour moi. Les contributeurs ne possèdent pas forcément l’aisance voulue pour introduire le public dans le jeu. Nigel Barley, qui signe le premier des textes, titré «Composer avec les ancêtres», constitue pourtant l'exemple même d’une bonne vulgarisation. Le lecteur doit donc se donner parfois un peu de peine s’il veut suivre les développements, même si «Arts & Cultures» se présente comme un beau livre somptueusement illustré, imprimé sur un papier bien épais!

La version 2020 de la revue se termine en bonne logique avec des hommages à Monique Barbier-Mueller. S’y retrouvent des plumes très diverses. Elles vont de l’artiste bâloise Silvia Bächli à Stéphane Martin, frais retraité de la direction du Quai Branly. Vous y retrouverez Jacques Toubon, qui fut ministre en France, comme Fabienne Verdier. Plus Bob Wilson, les Kabakov ou Markus Raetz, ce dernier étant lui aussi décédé depuis. Un symbole supplémentaire du temps qui passe…

(1) Les armures japonaises de Gabriel Barbier-Mueller sont annoncées par l’Historisches Museum de Berne pour une exposition prévue du 4 novembre 2021 au 3 avril 2022.

Pratique

«Arts et Cultures», édité par le Musée Barbier-Mueller, environ 300 pages en comptant les publicités adéquates pour les plus grandes galeries d’arts premiers.

Du même auteur

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."