Etienne Dumont

CRITIQUE D'ART

Né en 1948, Etienne Dumont a fait à Genève des études qui lui ont été peu utiles. Latin, grec, droit. Juriste raté, il a bifurqué vers le journalisme. Le plus souvent aux rubriques culturelles, il a travaillé de mars 1974 à mai 2013 à la "Tribune de Genève", en commençant par parler de cinéma. Sont ensuite venus les beaux-arts et les livres. A part ça, comme vous pouvez le voir, rien à signaler.

Arts décoratifs du XXe siècle. Patrick Gutknecht fête à Genève ses 20 ans de galerie

L'antiquaire propose 20 meubles, 20 cannes ou 20 photos. Un cocktail de noms connus. Il y a là aussi bien Jean-Michel Frank que Willy Rizzo ou André Sornay.

Patrick Gutknecht. Une passion pour l'Art Déco.

Crédits: DR

Il fête ses 20 ans. Entendons-nous. Ses vingt ans de galerie. Jeune quinquagénaire, Patrick Gutknecht restait auparavant un SDF de l’objet d’art du XXe siècle. On voyait le Genevois dans des brocantes, de Palexpo à La Neuveville en passant par Carouge. Il a ouvert en 2000 dans la Vieille Ville son premier magasin, étroit mais profond. Le débutant a ainsi occupé jusqu’en 2006 un espace de la Grand-Rue, qui a constamment changé de mains depuis son départ. Une occasion s’est présentée de passer au niveau supérieur. L’antiquaire désormais confirmé pouvait reprendre la galerie de Béatrice Hermann. Une somptueuse arcade, rue Saint-Léger, où Patrick se trouve encore aujourd’hui.

"Diabolo menthe" de Bernard Faucon. L'enfant et les mannequins. Photo fournie par la galerie Patrick Gutknecht.

«J’aurais normalement dû fêter mes deux décennies de pignon sur rue en 2020», explique le marchand, qui avait bien commencé l’année dernière à Artgenève. On connaît la suite, avec ses fermetures nationales ou cantonales successives. Ce n’était que partie remise. Originellement prévu pour novembre, le carton d’invitation a repris du service. Recyclage. Notre homme propose aujourd’hui 20 photos, 20 objets et 20 meubles dans son magasin. Une sorte de rétrospective. Mais pas seulement! «Il s’agissait aussi de montrer du nouveau.» Un mot osé, Patrick restant fidèle à l’Art Déco avec quelques uns de ses représentants les plus illustres. Ils vont aujourd’hui de Jean-Michel Frank, avec deux sièges cubiques gainés de galuchat beige, à un secrétaire noir tout en sinuosités conçu par Jean Pascaud pour l’Exposition internationale de Paris 1937. Il y a aussi un semainier d'Adnet, aux poignées rondes en pexiglas, livré pour l’appartement du chanteur de charme André Claveau. Un monsieur que j’ai connu dans mon enfance par 78 tours interposés. J’ai aussi noté une belle enfilade et un paravent en pin d’Oregon du Lyonnais André Sornay.

Basquiat en cow-boy

Tout ne relève pas de la jeune antiquité chez Patrick Gutknecht qui présente donc aussi des cannes, sa spécialité première. Il y a du contemporain. Je donnerai comme exemples des tables d’Olivier Feverol, dont le plateau dessiné à l’ordinateur prend des formes de labyrinthes. Ou des photographies. Le Genevois ose ainsi présenter Bernard Faucon. Ses images montrant de très jeunes garçons effarouchent aujourd’hui certaines personnes. Ou Yataka Sakano, dont il propose une planche-contact avec quantité de Jean-Michel Basquiat en cow-boy. Il y a aussi de grands tirages de Jean-Baptiste Huynh, un habitué de la maison. Plus un Marlon Brando encore jeune de profil par Willy Rizzo. Patrick Gutknecht a beaucoup montré Rizzo, tant dans les dernières années du «designer» italien que de manière posthume.

Une table d'Olivier Feverol. Photo fournie par la galerie Patrick Gutknecht.

Cet amalgame de noms plus ou moins célèbres, mais tous cotés aujourd’hui, séduira l’amateur d’un modernisme épuré et donc sage. La présentation est aérée. Agréable. Il n’y a plus qu’à attendre les 30 ans. Un exercice difficile de nos jours, peu portés sur la durée. Notez que Lionel Latham a bien fêté ses 40 de galerie à la Corraterie. En 40 objets, bien sûr!

Pratique

«20 ans», galerie Patrick Gutknecht, 28, rue Saint-Léger, Genève, jusqu'au 19 mai. Tél. 022 312 32 14, site www.gutknecht-gallery.com Ouvert du mardi au samedi de 11h à 18h30.

Du même auteur

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Merci de votre inscription
Ups, l'inscription n'a pas fonctionné
Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."