Etienne Dumont

CRITIQUE D'ART

Né en 1948, Etienne Dumont a fait à Genève des études qui lui ont été peu utiles. Latin, grec, droit. Juriste raté, il a bifurqué vers le journalisme. Le plus souvent aux rubriques culturelles, il a travaillé de mars 1974 à mai 2013 à la "Tribune de Genève", en commençant par parler de cinéma. Sont ensuite venus les beaux-arts et les livres. A part ça, comme vous pouvez le voir, rien à signaler.

Artcurial dispersera en ligne la "Collection Jeanne Moreau". Des robes et des photos!

Trois ans après la mort de l'actrice, sa succession se liquide sous forme d'événement "people". Il y a là 300 lots environ, proposés à des prix d'estimation très doux.

Jeanne Moreau vers 1980 par Helmut Newton.

Crédits: Succession Helmut Newton, Artcurial, Paris 2020.

Artcurial, on le sait, aime les ventes événementielles. Un peu «people», pour tout dire. Voire même beaucoup. La maison du Rond-Point des Champs-Elysée ne pouvait donc pas manquer la dispersion de la «Collection Jeanne Moreau». Elle utilise aujourd’hui toute la séduction de son service de presse pour transformer en événement ce qui tient davantage de la liquidation d’appartement. Notez qu’elle aurait tort de se gêner. «Vanity Fair» n’a-t-il pas osé parlé de «la plus belle vente aux enchères de l’automne»? Voilà qui va loin dans la flagornerie…

Jeanne Moreau, par Cecil Beaton. Vers 1970. Succession Cecil Beaton, Sotheby's, Artcurial, Paris 2020.

En fait, il n’existe aucune «collection Jeanne Moreau». Contrairement aux stars américaines, les vedettes françaises ne collectionnent pas, à part Alain Delon (qui revend aussi beaucoup). Morte en 2017 à 89 ans, l’actrice avait sans doute «l’amour de l’art sous toutes les formes», comme le dit aujourd’hui à l’envi le commissaire-priseur Stéphane Aubert. Ses achats se sont cependant limités à des vêtements griffés. Elle a reçu en hommage ses portraits par les plus grands photographes, de Cecil Beaton à Peter Lindbergh en passant par Henri Cartier-Bresson. Rien de plus. Tandis que les visiteurs pourront voir ces pièces dans l’ancien hôtel de Marcel Dassault, les internautes se disputeront ainsi du 16 au 22 octobre près de 300 lots tenant du fétiche (1). Avant tout des robes, conçues sur mesure pour une femme très petite, mais sachant les animer avec maestria. De l’allure! Cela dit, pour avoir eu une fois l’honneur de dîner il y a longtemps avec la dame, je peux dire qu’il s’agissait d’une personne à la fois intéressante, agréable et souvent drôle.

Avant tout Pierre Cardin

Le principal ensemble sera consacré sans surprise aux costumes de Pierre Cardin. On oublie que l’homme fut un des révolutionnaires doués de la haute couture, avant de devenir un promoteur au goût plus que discutable. Jeanne Moreau resta longtemps son égérie, lui servant à la fois de compagne et de porte-manteau. Il sera intéressant de voir combien feront ses vêtements. Comme tout le reste de la vacation, dont le profit doit aller à la Fondation Jeanne-Moreau, les prix d’estimation demeurent en effet incroyablement doux. Quelques centaines d’euros à peine. Il s’agit sans doute de tout vendre.

(1) Vente «on-line only».

Du même auteur

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."