Etienne Dumont

CRITIQUE D'ART

Né en 1948, Etienne Dumont a fait à Genève des études qui lui ont été peu utiles. Latin, grec, droit. Juriste raté, il a bifurqué vers le journalisme. Le plus souvent aux rubriques culturelles, il a travaillé de mars 1974 à mai 2013 à la "Tribune de Genève", en commençant par parler de cinéma. Sont ensuite venus les beaux-arts et les livres. A part ça, comme vous pouvez le voir, rien à signaler.

Art en Vieille Ville repart à Genève pour un tour le jeudi 20 et le samedi 22 mai

Le programme va du trompe-l'oeil néerlandais du XVIIe siècle au mobilier Art Déco et passant par la photo contemporaine et quelques duos d'artistes.

Erro revient chez Sonia Zannettacci.

Crédits: Erro, photo fournie par la galerie Zannettacci.

C’est reparti pour un tour, et même pour deux! Cela fait déjà un certain temps qu’Art en Vieille Ville (AVV) ne se contente plus d’une série d’ouvertures d’expositions le jeudi. Un soir, cela faisait peu, au temps où s’organisaient encore des vernissages. Il fallait un samedi consécutif pour terminer sa tournée, plus chaotique par définition que celle des facteurs. Il y a toujours le moment où vous croisez des têtes connues qui ne sont pas forcément celles de proches. L’occasion de bavarder un peu… beaucoup ou pourquoi pas passionnément.

Que va-t-il se passer le jeudi 20 et le samedi 22 mai? Je vais vous donner un avant-goût du programme, que vous retrouverez bien sûr en tapant www.avv.ch Beaucoup de galeristes ont fait un effort de nouveauté en prévoyant des présentations en solo ou en duo. C’est le cas de Laura Gowen, qui a réuni pour Gowen Contemporary la photographe Annelies Štrba (qui était jusqu’ici chez Anton Meier) et le bijoutier Bernhard Schobinger. Patrick Gutknecht revient à Jacques Adnet. Du créateur d’objets et de mobilier, il illustrera ainsi la collaboration avec la Compagnie des arts français entre 1928 et 1959. Patrick Pouchot-Lermans fera pour sa part dialoguer chez Schifferli la Bâloise Silvia Bächli et l’Allemand Franz Erhard Walther. Vu la taille de sa galerie (seize mètres carrés!), la conversation ne se fera bien sûr pas là à travers leurs œuvres monumentales.

Un duo de libraires

Christian Lutz aurait normalement dû se retrouver fin 2020 au Musée d’art et d’histoire. Exposition annulée. Sa série de photos intitulée «Protokoll», qui remonte déjà à 2007, se verra finalement présentée chez De Jonckheere. Sonia Zannettacci offrira aux Genevois les aquarelles de l’Islandais Erró, aujourd’hui âgé de 89 ans. Le choix est tombé sur des pièces produites entre 1973 et 2003. Espace Muraille offrira ses murs à Roger de Montebello, qui se veut notamment le peintre de Venise. L’Exemplaire et Illibrairie se sont associés, ce qui me semble une bonne idée, pour révéler Daniel-Henry Kahnweiler éditeur. Le galeriste des cubistes a ainsi publié de 1909 à 1939.

L'une des images de Christian Lutz, montré chez De Jonckheere. Photo Christian Lutz fournie par la galerie de Jonckheere.

Autrement, Grand-Rue révélera l’«Etonnante nature» du XVIIIe siècle. Il y aura bien entendu la mer et des volcans. Gagosian, qui s’est replié sur son étage commercial, montrera au public quelques œuvres, mais uniquement le 20 et le 22 mai. Opera, en face, a conçu une sélection sous le titre de «On the Bright Side», avec une joyeuse «Nana» de Niki de Saint-Phalle comme accroche. Rosa Turetsky prévoit également de panacher «ses» artistes. Spécialisé dans la peinture néerlandaise du XVIIe siècle, Salomon Lilian se concentrera sur le trompe-l’œil. Il va de soi que les musées Barbier-Mueller, d’Art et d’histoire et Baur sont dans le coup. Autant dire que le programme est chargé. Prévoyez des lunettes de rechange!

Du même auteur

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Merci de votre inscription
Ups, l'inscription n'a pas fonctionné
Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."