Etienne Dumont

CRITIQUE D'ART

Né en 1948, Etienne Dumont a fait à Genève des études qui lui ont été peu utiles. Latin, grec, droit. Juriste raté, il a bifurqué vers le journalisme. Le plus souvent aux rubriques culturelles, il a travaillé de mars 1974 à mai 2013 à la "Tribune de Genève", en commençant par parler de cinéma. Sont ensuite venus les beaux-arts et les livres. A part ça, comme vous pouvez le voir, rien à signaler.

Arato Isozaki bâtira enfin sa sortie monumentale du musée des Offices à Florence

Le Japonais avait gagné le concours d'architecture en 1999. Les choses ont traîné. Le ministre de la culture italien Dario Franceschini vient de donner le feu vert.

Le projet monumental retenu.

Crédits: Arato Isozaki

C’est peut-être le dernier épisode de ce qu’on nomme un serpent de mer, même si l’affaire se déroule ici sur terre. Près de l’Arno il est vrai, puisque nous sommes à Florence. L’agence italienne ANSA a annoncé le 9 août que la sortie monumentale des Offices se ferait. Enfin, diront certains. Le projet remonte en effet aux années 1980. Le concours d’architectes a eu lieu en 1999. Il a été remporté par Arato Isokaki. Le Japonais avait alors 68 ans. Puis les choses ont traîné, comme souvent dans le pays. Il faut aussi dire que le parti-pris moderne, mais d’un modernisme tout de même sage, faisait peur à certains. Côté urbanisme, Florence a connu l’énorme vague de démolitions des années 1880, moment où la ville s’est dotée d’un centre monumental dans le style néo-Renaissance. Ce qui était tout de même un comble! Il y aussi eu les blessures de la guerre en 1944-45, quand les Allemands avaient fait sauter les ponts(sauf le Ponte Vecchio) et les maisons historiques environnantes.

Bref. Il y aura la sortie, les nombreux visiteurs des Offices ayant jusqu’ici l’impression de quitter le musée par un issue de secours. Le plan d’Isozaki a été retenu par Dario Franceschini, ministre de la Culture, parmi les onze «Grandi Progetti» financés par l’État à hauteur de 103 millions d’euros. Cette décision a reçu les applaudissements du maire Dario Nardella, qui l’a qualifiée d’historique. Son parti a comme de juste toujours soutenu l’idée. Laisser le champ libre à Isozaki lèvera «le dernier obstacle empêchant Florence de devenir une des protagonistes de la créativité contemporaine.» Une phrase qui rend tout de même un peu méfiant. Directeur des Offices, Eike Schmidt bat lui aussi des mains. C’est là un moment fort pour ses «Grandi Uffizi». Un endroit qui peut enfin se visiter dans le calme en ce moment. C’est la première fois depuis des décennie que la ville ne croule pas sous les touristes.

Reste d’Isozaki a maintenant 89 ans. Mais je vous rappelle que I.M Pei, l’auteur de la Pyramide du Louvre, est mort en 2019 à 102 ans. Et je ne vous parle par d’Oscar Niemeyer le Brésilien...

Du même auteur

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."