Etienne Dumont

CRITIQUE D'ART

Né en 1948, Etienne Dumont a fait à Genève des études qui lui ont été peu utiles. Latin, grec, droit. Juriste raté, il a bifurqué vers le journalisme. Le plus souvent aux rubriques culturelles, il a travaillé de mars 1974 à mai 2013 à la "Tribune de Genève", en commençant par parler de cinéma. Sont ensuite venus les beaux-arts et les livres. A part ça, comme vous pouvez le voir, rien à signaler.

ANNEMASSE/La Villa du Parc se donne Aurélie Pétrel comme présidente

Crédits: Photo tirée du site d'Aurélie Pétrel

Ce n'est pas une révolution de palais, mais la nouvelle vaut la peine de se voir transmise. La Villa du Parc, qui sert de centre d'art contemporain à Annemasse, vient de renouveler son bureau. Mais pas sa direction. Garance Chabert reste donc en charge de celle-ci. L'idée de modification, consacrée lors d'une séance du 6 décembre, était de créer un binôme afin de mieux asseoir cette institution fatalement décentrée par rapport à Genève. Un artiste reconnu sur le plan national irait bien avec une personnalité «de la société civile», à la fois collectionneuse et élue «de proximité».

Le choix du plasticien est tombé sur Aurélie Pétrel, que l'on connaît comme photographe. Agée de 37 ans, elle enseigne depuis 2012 à la HEAD, coiffant son «Pool Photographie». Aurélie propose un art conceptuel, comme c'était à la mode il y a quelques années. «Sa pratique part de «Prises de vue latentes» donnant l'impulsion d'une écriture en partition.» Le premier mouvement rend possible tous les suivants. J'avoue ne pas être très sûr d'avoir bien compris.

Un élu collectionneur

Aurélie, qui a pas mal exposé jusqu'à Shanghai et Kyoto, formera équipe avec Pascal Diethelm, nommé vice-président. L'homme est maire-adjoint de Lucinges et élu au conseil communautaire de l'agglomération Annemasse-Les Voirons. Il se révèle donc aussi collectionneur, payer pour avoir une œuvre constituant une forme particulièrement significative d'engagement. 

Je terminerai en disant que la Villa du Parc me donne toujours des remords. Je sais que je devrais suivre la programmation assurée par Garance Chabert. Et pourtant je ne le fais jamais. Puissent mes collègues davantage férus que moi de création contemporaine assurer sa «couverture»!

Photo (Tirée du site d'Aurélie Pétrel): L'installation "Fukushima" d'Aurélie Pétrel, qui donne une idée de sa pratique.

Texte intercalaire.

Du même auteur

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."