Jean Philippe Buchs

JOURNALISTE À BILAN

Journaliste à Bilan depuis 2005.
Auparavant: L'Hebdo (2000-2004), La Liberté (1990-1999).
Distinctions: Prix Jean Dumur 1998, Prix BZ du journalisme local

Et si la Suisse adhérait à l’Union européenne...

La question est taboue! Plus personne n’ose évoquer une adhésion de la Suisse à l’Union européenne (UE). Or, plus les années passent et plus les liens avec nos voisins se resserrent.

Les lois votées par le Parlement sont euro-compatibles. Nos relations sont régies par 20 accords principaux et plus de 100 autres accords sectoriels. Pour éviter de pénaliser ses propres entreprises, la Confédération doit rapidement trouver une solution avec Bruxelles dans les domaines de l’électricité et des substances chimiques (règlement Reach). Afin de sauver l’économie helvétique de la déroute, la Banque nationale suisse a dû arrimer le franc à l’euro.

Nos échanges commerciaux avec nos voisins sont très étroits: 55% de nos exportations se dirigent vers l’UE et 76% de nos importations en proviennent. Avec la disparition du secret bancaire, l’échange automatique de renseignements fiscaux se profile à l’horizon. Et le Conseil fédéral vient de reconnaître la nécessité d’inclure la présence de juges étrangers (la Cour de justice européenne) pour interpréter le droit communautaire repris par la Suisse et régler les éventuels conflits découlant des accords bilatéraux.

Bref, notre souveraineté est fortement limitée. Le laboratoire des idées libérales Avenir Suisse parle même de «semi-autonomie» dans une étude publiée récemment. Lorsque la crise de la zone euro sera résolue, le débat autour de l’adhésion à l’UE pourra alors renaître. La Suisse pourrait franchir le pas sans se remettre profondément en question. Les événements récents autour du secret bancaire montrent la nécessité de participer et d’influencer les décisions qui se prennent au niveau supranational.

 

Du même auteur

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info

Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."