DIRECTEUR DIGITAL CHEZ BURSON-MARSTELLER

Directeur digital de l’agence de communication Burson-Marsteller pour l’Europe, le Moyen-Orient et l’Afrique, Matthias Lüfkens dirigeait auparavant le département digital du Forum économique mondial (WEF) où il était responsable de la stratégie digitale, de la présence en ligne et des réseaux sociaux. Sous sa direction, le WEF est devenu l’organisation internationale la plus connectée. Matthias intervient régulièrement dans le cadre de grandes conférences sur la technologie telles que LeWeb à Paris, Lift à Genève, the Next Conference à Berlin ou encore SIME à Stockholm. Il possède également une longue expérience dans le domaine du journalisme de radio, de télévision et de presse. Il a entre autres travaillé pour le journal le Daily Telegraph, Libération, l’Agence France Presse, Radio France Internationale, RTL Radio, France Inter, Radio Canada et RTBF. En 1991, il a fondé le guide touristique "In Your Pocket", désormais présent dans 75 villes de 23 pays.

Est-ce que l’interactivité paie sur Twitter ?

Est-ce qu’il faut être interactif sur Twitter pour avoir beaucoup d’abonnés ? On peut se poser la question au vu des résultats de la dernière étude sur la Twiplomacy qui se penche sur l’utilisation de Twitter par les chefs d’Etat et de gouvernement utilisant Twitter.

Si on observe les 20 comptes les plus suivis, on constate qu’il ne sont pas du tout interactifs. Barack Obama caracole en tête avec plus de 33 millions d’abonnés. Mais le président américain n’a pas posté une seule réponse. Il n'a mentionné d’autres utilisateurs de Twitter que dans 5% de ses tweets depuis son élection. La Maison Blanche (@WhiteHouse) n’a répondu à aucun de ses 4 millions d’abonnés. Les deux comptes publient souvent des liens vers d’autres sites du gouvernement.

Le Pape François, qui est désormais le deuxième chef d’Etat le plus suivi sur Twitter avec 7,2 millions d’abonnés sur tous ses comptes, n’a jamais envoyé un seul retweet, une @réponse ou une @mention, des termes qui sont la marque de l’interactivité sur Twitter. Le Vatican utilise le compte personnel du Pontife uniquement pour propager la bonne parole, en moyenne une fois par jour. Chacun de ses tweets est retweeté en moyenne plus de 8000 fois.

Le président turc Abdullah Gül (@cbabdullahgul) et le premier ministre Recep Tayyip Erdoğan (@RT_Erdogan) qui complètent le tableau des cinq hommes d’Etat les plus suivis avec plus de 3,4 millions d’abonnés ne suivent aucun autre twittos et l’interactivité sur leur compte respectif est nulle.

Pour la majorité des 20 chefs d’Etat et de gouvernement qui ont tous plus d’un million et demi d’abonnés, Twitter s’est révélé comme un formidable moyen de communication de masse à sens unique. Il est évident qu’ils ne peuvent guère répondre à toutes les questions mais une dose d’interactivité serait souhaitable.

La surprise de l’analyse se trouve en Afrique, car trois des cinq leaders politiques les plus interactifs sont africains. Le Premier Ministre ougandais @AmamaMbabazi est l’homme politique le plus interactif : 96% de ses tweets sont des @réponses, des messages personnels envoyés à d’autres twittos. Il n’a "que" 13 948 abonnés. Le président rwandais @PaulKagame et sa ministre des Affaires Etrangères Louise Mushikiwabo utilisent Twitter presque uniquement pour répondre aux questions qu’on leur pose.

En fait, la personne qui sort du lot de cette étude est le ministre suédois des Affaires Etrangères @CarlBildt. Non seulement il est le mieux connecté, suivant 44 de ses pairs, mais en plus il a mis en place un compte spécifique pour répondre à ses abonnés. Le but du compte @FragaCarlBildt (Demande à Carl Bildt): la conversation et l’interactivité directe avec les twittos. Pour le moment, ce compte n’a que 1297 abonnés.

Qu’en pensez-vous, est-ce qu’il faut être interactif sur Twitter ? Laissez vos commentaires en bas.

Infographie des leaders mondiaux sur Twitter

Du même auteur

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info

Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."