Emilyturrettini

CHRONIQUE INTERNET

De nationalité américaine et suisse, Emily Turrettini publie une revue de presse sur l'actualité Internet depuis 1996 et se passionne pour les nouvelles tendances.

Envoyer des textos abîme le dos? Pfft...

Incliner la tête pour consulter son portable pourrait à long terme provoquer des dommages à la colonne vertébrale, selon une étude publiée par le chirurgien orthopédiste américain Kenneth Hansraj dans le dernier numéro de la revue scientifique Surgical Technology International.

«La tête d'un adulte pèse en moyenne entre 4,5 et 5,5 kilos, mais abaisser le regard sur son écran augmente la force gravitationnelle et donc, le poids du crâne humain», rapporte Le Figaro. Les conséquences à long terme? Un étirement et une modification de la courbe naturelle des cervicales, pouvant nécessiter potentiellement une intervention chirurgicale.

Comme nous passons entre 2 et 4 heures par jour en moyenne la tête penchée sur nos smartphones, cela représente 700 à 1400 heures par an à stresser notre colonne. 

Du coup, pour mieux illustrer cette (mauvaise) nouvelle, les médias ont utilisé des comparaisons imagées:

Lire un SMS «reviendrait à subir un poids de 27 kilos sur le cou», «à porter un enfant de 8 ans», «soulever 6 sacs plastiques remplit de courses alimentaires» ou encore, «soulever 4 boules de bowling». 

Bien que les physiothérapeutes reconnaissent depuis plusieurs années déjà, soigner des douleurs chez leurs patients ayant des problèmes de posture liés aux portables (le fameux "Text Neck"), certains, comme la journaliste Olga Khazan dans The Atlantic, lève pourtant un sourcil sur cette étude et son affirmation que «consulter sa messagerie reviendrait à porter un oryctérope sur le dos». 

Pour Hervé Boutin, ostéopathe, diplômé de la Faculté de Paris dans le journal Atlantico, cette étude n’est pas à prendre au sérieux et la presse n’aurait pas dû la relayer. «L’utilisation du téléphone portable pour écrire des SMS ne sollicite pas plus la colonne que lorsqu’on lit un livre ou un journal, pas plus que lorsqu’on regarde où on met les pieds quand on marche.»

Boutin rajoute qu’en matière médicale, il faut toujours se référer à la revue The Lancet pour s'assurer qu'un article n'est pas sujet à polémique. J'en prends bonne note. Je figure parmi ceux qui ont propagé et ainsi amplifié l'importance de cette étude sur mon blog et les réseaux sociaux.

Du même auteur

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info

Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."