Reymondinblaise2

MARKETEUR À L'ÈRE DU CLIENT CONNECTÉ

Blaise Reymondin a cofondé en 2004 l'une des premières agences spécialisées dans le web marchand. Aujourd'hui conseiller indépendant en marketing digital, il aide ses clients à comprendre les enjeux de la transformation digitale et tirer profit de l'Internet. A 46 ans, Blaise a collaboré avec plusieurs centaines d'entreprises et tissé des liens avec de nombreux dirigeants.

BlaiseReymondin.com

En 2013, on ne sera plus sur un petit nuage

Cette année verra le cloud-computing s'installer définitivement dans le paysage informatique, ou plutôt au dessus devrait-on dire. Signe des temps, le magazine Forbes a désigné Salesforce et Amazon comme les deux sociétés les plus innovantes en 2012.

Mais de quoi parle-t-on au juste avec ce fameux nuage numérique ? Des espaces de stockage de données gigantesques exploités par des applications intelligentes et distantes, dont on accède partout via l'Internet. Les avantages sont multiples et se résument par la simplification à tous les niveaux: aucune mise à jour logicielle n'est nécessaire, pas besoin d'infrastructure pour héberger les données, ni de plan de sauvegarde, et exit les soucis techniques ou de sécurité. L'utilisateur n'a besoin que d'un navigateur web sur son ordinateur, sa tablette ou son téléphone.

Salesforce et Amazon en tête

Pionnière dans le nuage avec son slogan "no software", Salesforce propose des progiciels de gestion pour les entreprises, comme tant d'autres. Mais elle se démarque par un argument business de poids: son coeur de métier provient de la gestion des processus commerciaux et ses outils ont d'abord été conçus pour optimiser la relation client (CRM). Et depuis son acquisition de Radian6 en 2011, SalesForce sait analyser la performance des plateformes sociales mieux que personne.

Quant à Amazon, il n'est pas seulement le leader mondial du e-commerce mais également du stockage de données en ligne avec sa plateforme Amazon S3 qui a atteint un trillion (mille milliards) de fichiers dans le courant de l'année passée. Dans le registre du gigantisme, le service Gmail de Google vient de passer n°1 des messageries avec 300 millions d'utilisateurs uniques. Et Gmail ne s'adresse pas qu'aux privés: Google a déjà conquis 5 millions d'entreprises avec sa suite d'outils de productivité Google Business, dont le service d’e-mail demeure un pilier.

Nouveaux modèles

Dans le "cloud", le pari est donc de parvenir à monétiser l'utilisation de services en ligne, par exemple en louant les heures d'utilisation pour une application ou de l'espace virtuel. Comme l'explique le patron d'Amazon Jeff Bezos: "nous voulons désormais tirer du profit de l'utilisation de nos outils, pas de leur achat". Et c'est exactement le genre de services qui sont déjà proposés en nombre aux particuliers: que ce soit pour l'écoute de musique à distance (Spotify, Deezer, iTunes Match), le stockage de notes intelligentes (Evernote), la sauvegarde et le partage de fichiers (Dropbox, Google Drive, Skydrive); mais aussi la mise à disposition en ligne d'outils bureautiques complets comme Office et même Photoshop.

Courant 2013, plusieurs centaines d'autres services verront le jour, avec parfois même une valeur ajoutée humaine; mais cela je l'aborderai lors d'une nouvelle publication. Ce qui est certain, c'est que nous ne sommes qu'aux balbutiements de nouveaux modèles de distribution de services, à la demande.

 

Du même auteur

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info

Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."