Eileen Hofer

JOURNALISTE ET CINÉASTE

Née en 1976 à Zurich. Études en Lettres. 2003: Post-grade en histoire du cinéma. A travaillé comme attachée de presse pour deux festivals de film. Depuis 2005, elle travaille comme journaliste et cinéaste. Elle lance un blog éphémère eileenexpresso.com en juin 2015. L'occasion de croquer ses voyages, raconter ses rencontres.

Plus de sujets sur eileenexpresso.com

et

www.facebook.com/eileenexpresso

Les Arcs: la marmotte et son parapente

Prise d'altitude en Auvergne-Rhône-Alpes. Une évasion estivale loin du pic de la canicule : la truffe dans les fleurs et les cimes enneigées du massif du Mont-Blanc voisin.

Ce contenu vous est proposé dans le cadre d'un partenariat avec Club Med.


« La montagne offre à l’homme tout ce que la société moderne oublie de lui donner », disait Boris Vian. Paroles de Sioux en cette période de forte chaleur. Fin juin, une soixantaine de journalistes ont inauguré la première saison d'été du Club Med des Arcs Panorama 4T qui culminent à 1750 mètres d’altitude, au milieu d'une forêt d’une fraîcheur salutaire. Sentiers à découvrir et activités pour les enfants, telle est la  joyeuse alternative aux traditionnelles vacances en bord de mer qui s'offrent aux familles. L'occasion pour le président du groupe, Henri Giscard d'Estaing, de mettre en valeur l'immense terrain de jeux que sont les hautes montagnes savoyardes. Durant les 48 heures de ce séjour, une kyrielle d'activités se bousculeront dans mon agenda de boulimique.

 Day 1. Entre un plouf dans la piscine et le cours de pilates, je me greffe à un groupe de photographes en herbe. Exceptionnellement, et ce durant une semaine, le Club organise un atelier sous le regard aiguisé de Marc Nouss, ambassadeur Nikon. Tous mitraillent leur cible avec leur appareil high-tech doté d’un zoom qui ferait pâlir de jalousie les paparazzis. Une maman manie l’obturateur et règle la sensibilité ISO. «C'est qui Zizo?» demande sa fillette en tirant avec insistance sur son short. J’épie la réponse. Oui, c’est qui celui-là déjà? Sûrement un joueur de foot. Finalement, je range, gênée, mon smartphone et quitte le cours sur la pointe des pieds. J'enchaîne avec une descente folle en VTT électrique et me promets à l’arrivée de cesser de n’en faire qu’à ma tête en n’écoutant jamais les consignes: car oui, il ne faut jamais, mais vraiment jamais, appuyer brutalement sur les freins, surtout ceux de devant! 


Au royaume des 1001 randonnées

Au bureau des excursions du Club, le responsable Frédéric Pouyé joue de son rire authentique et franc. Homme du cru, comme la plupart des 47 guides chevronnés de son équipe, ce Savoyard de haut vol propose une palette de 196 randonnées au cœur même du parc national de la Vanoise et de ses environs: «Il y en a pour tous les goûts et tous les niveaux». Pour information, je pense me situer diamétralement à l'opposé du marcheur aguerri adepte des sommets abrupts et des cols enneigés ou du fou qui pratique le trail, cette course à pied sur les crêtes (même si depuis le sommet de l’Aiguille Rouge, à 3200 mètres, la vue à 360° sur toutes les Alpes doit être une tuerie). Non, rien que d'y penser, je sens déjà la méchante entorse qui titille ma cheville. 

Revenons au programme proposé. Je viens de rater la balade historique qui dévoile les chemins de traverse de la Résistance dans les montagnes durant la deuxième Guerre Mondiale. J'hésite, dès lors, entre la marche afghane, à la croisée de l’exercice physique et de la méditation, et la flânerie baptisée «aquarelle» dans les pâturages où l'on sortira son chevalet au milieu des petits lapins multicolores pour immortaliser un paysage maculé de cascades et de lacs. Depuis ma note au bac de 1 sur 20 en dessin, je n’ai plus aucune envie de partager mon regard impressionniste avec autrui. Une famille revient ravie de sa balade en solo avec «Mhikes». Un peu excitée, je m’enquiers fissa: «Il est où ce charmant jeune guide probablement très sportif avec un accent so british?» Minute papillon, ce fameux « Mhikes » est une appli de découverte de la nature qui, une fois téléchargée, détaille chaque virage du parcours choisi avec un contenu interactif sur la faune et la flore. 

Et la marmotte met le chocolat dans le papier d'alu...

Day 2. Je rejoins des journalistes français pour une virée dans le vallon de Rosuel avec vue imprenable sur le glacier de Bellecôte, le bien nommé. Nous accompagnent deux célébrités: la snowboardeuse britannique Jenny Jones, médaillée olympique de bronze des épreuves de slopestyle aux Jeux d'hiver de 2014 à Sotchi et Erik Guay, skieur alpin canadien, deux fois champion du monde et surtout fraîchement retraité. Durant les trois heures de marche, je n'ai pas osé leur demander un seul selfie. 

Banane à la taille et casquette à l’envers, souffle court et joues plus écarlates tu meurs, j’évolue au milieu des plantes de menthe poivrée, de thym et de feuilles d’épinards sauvages. «On pourrait tourner Koh Lanta ici», glousse la guide Cathy qui enchaîne sur le terroir et teste notre culture générale: «la prairie alpine est entretenue naturellement par les animaux a contrario des grandes pelouses des plaines, taillées par la main de l'homme». Au milieu d'un ruisseau, en équilibre sur deux grosses pierres, elle explique que la région a répertorié 42 loups (pour 1400 bouquetins, bonjour le carnage). On traverse sur la pointe des pieds un troupeau de tarines, ces vaches coquettes aux yeux maquillés de noir. L'occasion de palper en direct l'inquiétude d’un berger face à l’impact du climat sur sa production de lait qui diminue. Soudain,le petit groupe s'arrête de respirer : deux marmottes batifolent au bout de mes jumelles. «Elles se nourrissent à l'aube quand les fleurs sont encore gorgées de rosée matinale», chuchote Cathy. Pause nostalgie pour notre groupe de quadragénaires avec la pub culte Milka de 1998: 

- Et la marmotte met le chocolat dans le papier d'alu.

- Mais bien sûr. 

On pédalait dans les nuages

Le lendemain, j'attends patiemment sur une colline que nos trois pilotes de parapente lancent le départ. Insatisfaits par l'effet imprévu de foehn, ce ventsec et chaud, ils s'enquièrent de la météo par téléphone. Trois corbeaux survolent nos têtes. Mauvais présage ? Je regrette secrètement de ne pas avoir opté pour le rafting dans les eaux tumultueuses de l'Isère. Finalement, le vol sera reporté. Ouf. Pas envie de finir éparpillée, façon puzzle, au milieu de la vallée. 

On case la deuxième tentative dans l’après-midi. Fabien déplie ses 42 mètres de toiles. Il pratique en moyenne six vols par jour. En hiver le décollage se fait avec les skis aux pieds. Casque vissé sur la tête, il lance le départ : « A trois, on y va. » Hein ? Mon estomac se retourne d’un coup. Pourquoi diantre ai-je pris cette deuxième portion de raclette à midi ? Je pose un pied puis un autre puis… non… attends… c’est fou ça… je pédale dans les airs. Quelle sensation unique de voir sa vie tenir à une armada de fils tout en survolant le massif du Beaufortain, Les Arcs et La Plagne. Avec un peu de volonté, on aurait même pu rejoindre Genève. 

Sur le chemin du retour, halte au marché de produits locaux pour savourer un blanc de Savoie avant de repartir la besace remplie de fromage Beaufort, fierté des alpages. Cet été, les moins sportifs profiteront des concerts de l'Académie-Festival des Arcs dont le 46e opus aborde la musique hongroise à travers les siècles. A part Liszt et Bartók, je n’en touche pas une sur le sujet. Les sportifs par procuration encourageront, quant à eux, les coureurs cyclistes de la Grande Boucle lors de leur ascension le 26 juillet, à Val d’Isère aussi connu comme le toit du Tour, au col de l’Iseran (2770 mètres). Eh oui, comme dit un proverbe tibétain: «Quand tu es arrivé au sommet de la montagne, continue de grimper».


Pour plus de détails sur le Resort Les Arcs Panorama 4T, France, rendez-vous sur clubmed.ch ou à l’agence Club Med Voyages Genève.A partir de CHF 1660 par adulte. *

* prix pour la semaine du 24/09/2019 en Chambre Supérieure en occupation à deux personnes sans transport.

Du même auteur

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."