Amoiel Edouard2

Chroniqueur culinaire

Petit-fils de restaurateur, fils de marchand de vins, diplômé de l’Ecole Hôtelière de Lausanne, chroniqueur culinaire pour le journal Le Temps et pour mon site Crazy-4-Food, épicurien, aussi gourmand que gourmet, hédoniste, poète… l’idée d’écrire sur la gastronomie m’est apparue comme une évidence.

Ma démarche est avant tout de mettre en valeur et de faire découvrir des chefs, des restaurateurs, des producteurs et des créateurs. qui se donnent corps et âme à leur métier.

Alors, rejoignez-moi dans cette aventure culinaire truffée de gourmandises, de surprises et de plaisirs.

Chef à Domicile : Muhamed Muratovic

EPISODE 8 - Les chefs sont à la maison comme tout le monde. A défaut de pouvoir cuisiner des petits plats dans leurs restaurants, quelles sont leurs occupations et que mijotent-ils en cette période de confinement ? Pour « Momo », c’est joue de veau !

Pouponner & Déguster

Même si nous pensions que son expérience au Bleu Nuit allait durer, ce jeune talent quitte le restaurant fin 2019 et confie les fourneaux à Tamara Hussian. Muhamed Muratovic prend cette période de confinement avec sérénité. En tant que jeune père, il profite de pouponner son nouveau-né tout en dégustant de beaux breuvages le temps d’un répit parental. Son avenir professionnel ? Qui sait… pour le moment le futur est imprécis. En attendant, prenons plaisir à nous remémorer avec délectation ses classiques tels que le mi cuit de thon / pastèque / ricotta, le cannelloni de chou / vin jaune / noix ou la crème chocolat / fenouil /huile d’olive.

© Georges Cabrera

GastroQuiz

Quel est le plat qui a bercé ton enfance ? « Le Goulasch de bœuf de mon grand-père ».

Comment définis-tu ta cuisine ? « Une cuisine simple autour du produit ».

Quel est ton plat préféré ? « Un pot-au-feu servi avec de la truffe ».

Quel est ta plus grande émotion gastronomique ? « Le Merlu jeunes blettes et jus de tête du chef Alexandre Couillon dans son restaurant La Marine à Noirmoutier ».

Si tu pouvais te téléporter, dans quel restaurant irais-tu ? « Au restaurant Elkano à San Sébastian manger un turbot à la braise ».

Quel sera ton premier plat pour célébrer la fin du confinement ? « Les gnocchis sans farine, petit pois et bouillon au raifort et beaufort du chef Emmanuel Renaut ».

La Recette – Joue de veau aux oignons nouveaux

Ingrédients

1 kg de joues de veau

2 bottes d’oignons nouveaux (rouges et blancs)

2 citrons jaunes

50 grammes de gingembre

30 grammes d’huile d’olive

Curry / Cumin

1 verre de vin blanc pour la recette (+ 1 verre de vin blanc à boire pour le confiné)


Garniture

500 grammes d’épinards frais

3 noix de beurre

Sel / poivre


Étape 1

Éplucher les oignons nouveaux, couper la moitié des fanes et les garder pour la finition. Couper les citrons en fines tranches, éplucher et râper le gingembre. Préchauffer le four à 180 degrés.

Étape 2

Dans une cocotte bien chaude verser l’huile, déposer les joues et les faire colorer de chaque côté, saupoudrer de curry et de cumin. Saler et poivrer. Déglacer au vin blanc, ajouter le gingembre, un citron coupé et le jus d’un citron pressé. Couvrir et enfourner durant 1h30, retourner 2 fois les joues pendant la cuisson et planter un couteau dans la viande pour tester sa tendreté, poursuivre la cuisson si nécessaire durant 15-20 minutes. Servir avec les fanes finement ciselées et une tombée d’épinard frais au beurre !

Du même auteur

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."