Amoiel Edouard2

Chroniqueur culinaire

Petit-fils de restaurateur, fils de marchand de vins, diplômé de l’Ecole Hôtelière de Lausanne, chroniqueur culinaire pour le journal Le Temps et pour mon site Crazy-4-Food, épicurien, aussi gourmand que gourmet, hédoniste, poète… l’idée d’écrire sur la gastronomie m’est apparue comme une évidence.

Ma démarche est avant tout de mettre en valeur et de faire découvrir des chefs, des restaurateurs, des producteurs et des créateurs. qui se donnent corps et âme à leur métier.

Alors, rejoignez-moi dans cette aventure culinaire truffée de gourmandises, de surprises et de plaisirs.

Blues au Bleu Nuit

Muhamed Muratovic, alias « Momo », quitte les fourneaux du restaurant de la rue du Vieux-Billard à Genève. Prochain stop… qui sait ?

15 Heures

La valse des chefs continue et en l’occurrence ce départ n’est pas des moindres. Le talentueux cuisinier raccroche sa toque après plus d’un an à peine aux commandes du restaurant Bleu Nuit. Divergence culinaire ou budgétaire ? Problématique relationnelle ? « Aucunement » précise l’intéressé joint par téléphone. « Je pars en très bons termes et ne regrette aucunement cette expérience. Mais maintenant, j’ai envie d’être dans mon propre établissement, car si je fais 15 heures de boulot par jour, autant les faire pour moi » confie l’ancien disciple de Florian Le Bouhec au Café de la Paix.

Retour en Cuisine

Mais où ira ce jeune cuisiner de 31 ans ? Pour l’instant, il profite de ce moment pour regarder les opportunités qui s’offrent à lui dans une ville où les arcades se vendent comme des tapis dans un souk. Ce qui est certain, c’est qu'il déborde d’idées et se réjouit de faire frémir à nouveau ses casseroles. « Je n’ai qu’une envie, c’est de retourner en cuisine. Pour la première fois, je ne veux plus me mettre des barrières ni être le chef de quelqu’un d’autre » avoue-t-il. Ce que nous avons réussi à apprendre, c’est que (dans un monde parfait) le futur restaurant sera de petite taille et très intimiste. Rassurons-nous ! La relève est assurée par la venue de Tamara Hussian, ancienne cuisinière au Clos des Sens chez le triple étoilé Laurent Petit. 

Quatre Mains

L’aventure continue donc pour cet homme discret qui a su nous ravir avec son carpaccio de daurade charnue et sa vinaigrette de jalapeno et pointes de crème de poivron ou sa côte de cochon au miso, nappée d’une crème d’ail rôti, fenouils et pickles de poire. En attendant, réjouissons-nous d’emblée de le retrouver le 5, 6 et 7 mars chez Yeast à Carouge pour un « quatre mains » prévu avec le patron des lieux, Bertrand Lutaud. A très bientôt Momo…

Du même auteur

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."