Emilyturrettini

CHRONIQUE INTERNET

De nationalité américaine et suisse, Emily Turrettini publie une revue de presse sur l'actualité Internet depuis 1996 et se passionne pour les nouvelles tendances.

e-NABLE, un réseau de bénévoles et d'imprimantes 3D pour 'donner un coup de main'

Les imprimantes 3D viennent au secours des enfants handicapés de la main. Et un réseau de bénévoles se mobilisent pour eux.

Permettre à des enfants nés sans doigts, ayant des doigts mal formés ou amputés, de retrouver une certaine dextérité, est dorénavant possible grâce à des prothèses articulées fabriquées à faible coût avec des imprimantes 3D.

En 2013, un ingénieur américain, Ivan Owen, et un charpentier sud-africain, Richard Van As, ont élaboré ensemble les plans pour l’impression en 3D d’une prothèse dotée de doigts mécaniques, destinée à un enfant en Afrique du Sud, à qui il manquait une main. 

Ils ont ensuite mis les plans de fabrication de la prothèse baptisée ‘RoboHand' sur le site de partage de fichiers Thingverse, en ‘open source’, pour que tous ceux qui en avaient besoin, puissent le reproduire eux-mêmes ou demander à quelqu’un de le faire pour eux.

Inspiré par l’action de ces deux hommes, Jon Schull a démarré le groupe e-NABLE map sur le réseau social Google+, rassemblant des bénévoles passionnés et détenteurs d’imprimantes 3D, pour fabriquer ces prothèses et les donner aux enfants.

Un an après ce lancement, e-NABLE s’est transformé en un mouvement mondial, englobant des bricoleurs, des ingénieurs, des enthousiastes de l’impression 3D, des ergothérapeutes, des professeurs d’universités, des designers, des parents, des étudiants et des enseignants - qui participent tous à la conception et la fabrication de prothèses avec des imprimantes 3D.

En 2014, e-NABLE a passé de 200 membres à plus de 3,200 et 700 prothèses ont déjà été créées.

Une douzaine d’écoles aux Etats-Unis ont incorporé la fabrication des prothèses dans leurs cours utilisant des imprimantes 3D.

D’un seul plan pour fabriquer un seul modèle de prothèse, e-NABLE met aujourd’hui à disposition des plans pour 10 modèles différents.  

Sans compter que les enfants pourront dorénavant réaliser des tâches simples comme tenir un objet, lancer une balle ou se nourrir, ces prothèses ont de plus un facteur 'cool', imprimées en différentes couleurs et donnant un look de super-héros. L'enfant ainsi équipé devient aussitôt populaire à l’école et développe une meilleure estime de soi. Le regard de l'autre porté sur son handicap se transforme en une curiosité positive, dissipant tout sentiment de gêne.

Un des meilleurs projets croisés sur le Web dans le même esprit: Project Daniel.  Mike Ebeling de Not Impossible Labs, s’est rendu au Soudan pour fabriquer des prothèses pour des enfants amputés, victimes de la guerre. Lors de son départ, il laissera derrière lui son équipement et un savoir-faire pour que la fabrication des prothèses se poursuive. La vidéo est émouvante, joyeuse et tout simplement magnifique.

Du même auteur

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info

Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."