Strobinofabrice

ANALYSTE CHEZ ANALYSES & DÉVELOPPEMENTS IMMOBILIERS

Diplômé de l'Institut d'études immobilières (IEI), Fabrice Strobino est architecte universitaire et chef de projets immobiliers chez Analyses & Développements Immobiliers depuis 2003. Il a en outre suivi le cursus de l'AZEK pour les gérants de fortune. Fort d'une expérience de plus de 4000 expertises pour de grandes banques, il est membre de l'Association des promoteurs et constructeurs genevois (APGC) et membre de la Chambre suisse des experts immobiliers (CEI).

Du pain et des jeux

Les bulles et les scandales financiers se suivent. Combien cela coûte-t-il à la communauté, à l’économie et aux actionnaires ? Plusieurs milliers de MILLIARDS de dollars. Mais qui a injecté tout cet argent dans le système financier ? Nous tous, les contribuables.

Dernièrement, HSBC s’est vue infligée une amende de 2,4 milliards de dollars, après une autre de 1,92 milliard en décembre 2012 pour blanchiment d’argent. JP Morgan paie 5,1 milliards... Pas besoin de chercher bien loin pour trouver d’autres exemples. Cet argent a été pris aux actionnaires, principalement institutionnels. Donc, ce sont bien nos retraites qui sont impactées.

Parallèlement, les hauts dirigeants des entreprises financières s’accordent de généreux bonus payés par l’argent public, mais surtout, ces mêmes individus ont réduit la capacité de retrait du deuxième pilier pour acquérir de l’immobilier, destiné au logement principal uniquement et exclusivement.

Mais aujourd’hui, honnêtement, tout le monde s’en moque, du moment que la nouvelle console de jeux se trouve sous le sapin et que la dinde aux hormones est au meilleur prix chez un géant de la distribution « low cost ». De même, les scandales éclaboussent le monde du sport sans fin. Mais qu’importe, du moment que nous avons du pain et des jeux.

L’immobilier reste fait de briques et de mortier et il serait temps de recadrer les choses.

A savoir que finalement, le marché immobilier est plus efficient qu’on veut bien le dire. Le prix des objets immobiliers s'est déjà corrigé et il semblerait que le risque de bulle s’éloigne. Ainsi, quel est vraiment le secteur qui fait perdre de l’argent à la collectivité? Où se trouve le risque, dans l'immobilier ou la finance?

On freine le marché immobilier, mais à quoi bon ? Et qui freine le marché financier ?

Du même auteur

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info

Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."