Ladermannsebastiennb

FONDATEUR DES EDITIONS ALPAGA

Editeur, journaliste indépendant et spécialiste en communication, Sébastien Ladermann est passionné de gastronomie et de voitures anciennes notamment. Deux thèmes qui l’inspirent au quotidien dans ses diverses activités, au point de nourrir une intense réflexion sur l’art de (bien) vivre et d'avoir consacré aux plus prestigieux chefs de cuisine lémaniques un ouvrage novateur (Portraits (intimistes) de chefs, paru aux Editions Alpaga) préfacé par F. Girardet, Ph. Rochat et G. Rabaey.

Dîner "grains nobles" au Mirador: rencontre au sommet

L’idée d’aller découvrir les splendeurs de l’autre bout du monde nous taraude l’esprit de manière cyclique. Il suffit d’évoquer la perspective des prochaines vacances et nous voilà frénétiquement accrochés au clavier de notre ordinateur pour sonder les abîmes du net et découvrir ainsi d’improbables «bons plans» répondant aux envies de lointain.

Et pourtant, en manière d’escapade, nul besoin d’aller bien loin pour étancher cette soif de découverte. Parfois, c’est même juste à côté qu’il suffit de poser le regard pour trouver le dépaysement. Garanti sans kérosène, jetlag, perte de bagages et autres inconvénients. Prenez les grands hôtels du bord du lac. Ils proposent bien souvent un cocktail (presque) parfait: situation idyllique, service impeccable, table de qualité, tranquillité royale et... pas un local à l’horizon! A croire que seuls les étrangers savent reconnaître leurs qualités.

Certains de ces établissements ne ménagent pourtant pas leurs efforts, proposant notamment des repas thématiques, des menus dégustation et autres joyeusetés aux indigènes oublieux. Autant d’occasions de découvrir de belles surprises en voisin. Un exemple? Le Mirador Kempinski, sis au coeur du Lavaux, région classée au patrimoine mondial de l’UNESCO. Le panorama est à vous couper le souffle. Ici, pas besoin de tricher: la vue sur le Léman, les hauts sommets alpins et la région de Montreux et Vevey se révèle en majesté.

C’est peut-être ce dégagement unique sur le Valais qui a suggéré l’idée d’un dîner «Grains nobles», fixé au 15 mars, tant il est vrai que ce canton abrite des vignerons dont c’est devenu une spécialité. Question de climat, de cépages, d’ensoleillement; tout y est propice à une production hautement qualitative, et donc confidentielle.

Le menu s’articulera autour de nectars locaux, donc, entre Vaud et Valais principalement. Concoctés par Sheldon Fonseca du Trianon - le restaurant gastronomique de l’hôtel, 1 étoile Michelin -, les plats dévoileront des accords complices avec ces vins de caractère, bien (trop) souvent cantonnées à l’accompagnement du foie gras et autres desserts. A l’image de ce Ris de veau poêlé au curry, laitue braisée aux truffes noires qui n’est pas sans rappeler les origines de ce chef indien qui distille ici et là quelques notes de l’ailleurs, subtils rappels de lointains rivages - les siens - qui s’accordent à merveille avec les caractéristiques typiques - fruits exotiques notamment - des grains nobles. A vos agendas! 

Le Mirador Kempinski (www.kempinski.com/fr/montreux/mirador/welcome)

Du même auteur

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info

Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."