Aurore Amaudruz

EXPERTE EN ÉNERGIES RENOUVELABLES

Diplômée ingénieure en systèmes de communication de l’EPFL et expert CECB, Aurore détient aussi un postgrade de l’HEIG-VD dans les énergies renouvelables. Elle a développé son propre bureau d’ingénieurs, Amaudruz Energies SA, et s’est spécialisée dans les installations solaires photovoltaïques. Elle est aujourd’hui à la tête du département solaire qu’elle a fondé au sein de l’entreprise d’installations électriques, Amaudruz SA. Aurore organise et anime également depuis fin 2016 ses propres formations sur les thèmes liés aux installations solaires pour la communauté d’architectes et d’ingénieurs de l’Arc Lémanique.

Développement durable et architecture

Ce matin, encore, un client a préféré renoncer à investir dans une installation solaire photovoltaïque sur son toit pour des raisons esthétiques et non financières: « Je ne veux pas éblouir mon voisin… » m’a-t‘il dit.

Cela prouve que les a priori sont encore, à ce jour, un frein dans la décision d’acquérir une installation de panneaux solaires. C’est pour cette raison qu’une campagne de communication avait été lancée l’an dernier, par SuisseEnergie et Swissolar, afin de casser les principales idées reçues autour du solaire, et notamment au niveau de l’esthétisme.

Le temps des panneaux bleus sur fond blanc ajoutés sur tuiles est bel et bien révolu. En effet, nous parlons, aujourd’hui, de panneaux colorés, intégrés en toiture (à la place des tuiles), de façades solaires ou encore de tuiles solaires. Quelles sont ces technologies ? Et surtout à quoi ressemblent-elles ?

Récemment, Il a été développé un système d’intégration parfait pour remplacer les toitures traditionnelles en terre cuite, situées par exemple sur des bâtiments historiques, par une installation solaire. En effet, une entreprise, basée en Belgique, propose un module photovoltaïque de couleur terre cuite et semi-mate afin de pallier aux problèmes de réverbérations. Son système de montage garantit la même densité qu’un toit de tuiles classique et ses dimensions peuvent être réalisées sur mesure. Il est, donc, désormais possible de poser des panneaux solaires en toute discrétion visuelle de manière à garantir et perpétuer une élégance architecturale.

Qu’en est-il de la tuile solaire ?

De même aspect qu’une tuile standard, ce sont des minis panneaux solaires qui permettent, de par leur grande adaptabilité, de recouvrir une toiture dans son intégralité. Les performances d’un tel système s’alignent sur celles d’un système dit standard. Toutefois, à ce jour, sa durée de vie est controversée du fait des nombreux connecteurs présents et nécessaires entre toutes les pièces. En effet, il faut une douzaine de tuiles pour couvrir la même surface qu’un panneau solaire standard et donc, une douzaine de connecteurs supplémentaires ce qui pourrait avoir comme conséquence, l’augmentation de problèmes de connectivité.

Nous parlons aussi actuellement de façades actives. Ce sont des verres photovoltaïques multifonctionnels à intégrer aux bâtiments. Ils ajoutent ainsi la composante de production électrique à la fonction première de la façade. Ils peuvent être personnalisés dans différentes dimensions, couleurs et degrés de transparence. Ces éléments procurent une isolation thermique et phonique aux normes de construction actuelles. Un nouveau bâtiment est en cours de réalisation dans les environs de Lausanne et il remplira le minimum légal imposé, par la loi sur l’énergie du canton de Vaud, uniquement grâce à ses façades actives. L’avantage? Les habitants pourront ainsi profiter d’une magnifique terrasse en toiture.

Mais il va de soi que qui dit nouvelles technologies dit aussi prix plus élevés. Le volume de production de ces dernières est encore trop faible pour que les prix puissent être concurrentiels face aux technologies existantes. Il faut donc être patient, faire confiance à la loi de l’offre et de la demande et continuer à contrer les préjugés.

Du même auteur

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info

"Tout ce qui compte.
Pour vous."