Canalluiginonb Web 0

Journaliste

Licencié en économie (Université de Genève), journaliste indépendant spécialisé en télécommunications, économie et investigation notamment avec des enquêtes sur le blanchiment d’argent et les escroqueries financières, Luigino Canal a été pendant 15 ans le correspondant en Suisse pour le quotidien économique français «Les Echos». Il a collaboré avec de nombreux médias suisses et italiens (Corriere della Sera, l’Espresso). Il se concentre désormais sur les grandes fortunes. Il participe depuis 15 ans à l’élaboration du classement de Bilan des 300 plus riches de Suisse.

Deux importantes ventes immobilières à Genève

En juillet 2008, HSBC Private Bank avait vendu son superbe siège situé au quai Wilson 37 à Genève pour 88,5 millions de francs. L’acheteur, Pro-Mond SA, est une société immobilière administrée par le genevois Alain Mouawad. D’origine libanaise, cette famille dont la fortune est estimée par Bilan à plus de deux milliards de francs, est notamment active dans la joaillerie et l’horlogerie.

Pro-Mond vient de revendre ce bâtiment pour 98 millions à la société Crest Switzerland Ltd, basée dans les îles Cayman. A première vue l’opération semble plutôt profitable, puisque la plus value hors impôt s’élève à presque dix millions en quatre ans. En réalité, selon nos informations, ce luxueux immeuble du bord du lac a plutôt engendré des soucis à son propriétaire.

Alain Mouawad souhaitait transformer ce bâtiment en une résidence haut de gamme mais il n’aurait pas obtenu les autorisations nécessaires pour modifier les espaces intérieurs. Résultat, l’immeuble est resté vide, sans rendement, alors que les intérêts hypothécaires couraient. Au final, Pro-Mond aurait quasiment fait une opération blanche. Comme quoi on ne gagne pas à tous les coups en misant sur la hausse des prix de l’immobilier au bout du lac. Reste à savoir quels sont les projets du nouvel acquéreur.

La seconde transaction concerne une autre millionnaire qui figure aussi dans la liste des 300 plus grandes fortunes de Suisse. Viviane de Witt a déboursé 11,08 millions pour acquérir auprès du Crédit Suisse une usine à Meyrin (Genève). C’est dans ce bâtiment qu’elle s’est installée en 2007 avec son mari, le baron Jérôme de Witt, pour produire les montres «DeWitt». Le patrimoine de la famille de Witt est estimé par Bilan à environ 100 millions de francs.

Du même auteur

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info

Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."