Etienne Dumont

CRITIQUE D'ART

Né en 1948, Etienne Dumont a fait à Genève des études qui lui ont été peu utiles. Latin, grec, droit. Juriste raté, il a bifurqué vers le journalisme. Le plus souvent aux rubriques culturelles, il a travaillé de mars 1974 à mai 2013 à la "Tribune de Genève", en commençant par parler de cinéma. Sont ensuite venus les beaux-arts et les livres. A part ça, comme vous pouvez le voir, rien à signaler.

DESIGN/Le Genevois Philippe Cramer crée pour le "Petit h" d'Hermès

Crédits: Philippe Cramer/Hermès

Philippe Cramer roule pour Hermès. Mais attention! Le Genevois se retrouve dans le département «Petit h», ce qui change tout. Rien à voir avec les collections de la maison, qui ont un temps été dirigées par Jean-Paul Gaultier, puis par Martin Margiela. «J'ai été contacté par Pascale Mussard. C'est elle qui a créé cette nouvelle section. Lors d'un événement Hermès à Genève, elle a passé à la galerie. Elle cherchait des designers pour créer des objets.» 

De quoi s'agit-il pour la dernière grande maison parisienne aux mains d'une seule famille, les Hermès? D'une opération à la fois écologique et de diversification. La quinzaine de créateurs retenus, «dont beaucoup de Français», a reçu carte blanche. Il s'agissait pour eux de concevoir des pièces en partant de ce qui restait dans les stocks de la maison. «J'ai été invité à voir les ateliers de Pantin, à Paris. A visiter les dépôts. Le but était non seulement de voir ce qui était à disposition, mais de discuter avec les artisans et de les regarder travailler. Hermès en emploie encore beaucoup, qui détiennent un impressionnant savoir-faire.» Philippe a ainsi appris le secrets du cuir, qu'il n'avait jamais utilisé jusqu'ici. Une sorte d'initiation.

Trois pièces pour le moment 

Qu'en est-il sorti pour le moment? «Trois pièces. Mais il y en a d'autres en gestation.» Il s'agira bien sûr d'objets à vendre, mais selon un mode restant à définir. «Ils ne se trouveront pour l'instant pas dans les différents magasins. Pascale Mussard prévoit une tournée. Elle passera par Paris, bien sûr, puis Lisbonne et Hongkong. Les visiteurs pourront acquérir ce qui leur aura plu.» Selon toute vraisemblance, les pièces vendues se verront renouvelées. Il n'y a pas de limites fixée à l'édition. Ni dans le nombre. Ni dans le temps. Alors quelles sont les trois modèles conçus par Philippe Cramer? «Deux miroirs muraux et une série de vide-poches.» Je ne les ai vus qu'en photos. Pour le moment, on en reste là.

Photo (Philippe Cramer/Hermès): Les vide-poches en version rose.

Texte intercalaire.

Du même auteur

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."