Etienne Dumont

CRITIQUE D'ART

Né en 1948, Etienne Dumont a fait à Genève des études qui lui ont été peu utiles. Latin, grec, droit. Juriste raté, il a bifurqué vers le journalisme. Le plus souvent aux rubriques culturelles, il a travaillé de mars 1974 à mai 2013 à la "Tribune de Genève", en commençant par parler de cinéma. Sont ensuite venus les beaux-arts et les livres. A part ça, comme vous pouvez le voir, rien à signaler.

DESIGN/Le galeriste genevois Lionel Latham propose son "Salon off"

Crédits: Galerie Lionel Latham

Il n'y aura pas de Salon des antiquaires à Lausanne cette année. Il devrait s'en dérouler un, repensé, en 2017. Que faire en attendant? Des participants comme François Papon, de Blonay, ou Jean-Jacques Berger, de Max Howald Erben à Berne, ont décidé de montrer les objets qu'ils avaient prévus de présenter à Beaulieu chez eux. 

C'est aussi le cas de Lionel Latham de Genève, qui vernit son «Salon off» le jeudi 3 novembre dans sa galerie de la Corraterie. Il y a là un choix de meubles, de verreries («j'aime bien présenter du verre») ou de céramiques. Il n'y a pas là de grandes surprises, comme j'ai pu en juger mercredi 2. Lionel a une ligne et il la garde. Il a juste rajeuni son propos. L'Art Déco des années 1930 et 1940 a peu à peu fait place à l'après-guerre. Reste un goût marqué pour les créateurs suisses, dont certains produisaient encore tout récemment, comme le potier Edouard Chapallaz, ou dont la maison poursuit sur sa lancée. Je citera ainsi l'orfèvre genevois Duvoisin, dont les visiteurs pourront voir une production ancienne, à la virtuosité digne des meilleures créations étrangères.

De James Vibert à Max Bill 

Qu'y a-t-il cette fois? Une statue du Genevois James Vibert en double version puisqu'un bronze se trouve à côté du marbre, peut-être inachevé. Un bureau en forme de cylindre des années 1980 du Libanais William Sawaga. Deux tableaux d'Alexandre Perrier, mort en 1936, à mi-chemin entre divisionnisme et symbolisme. Une colonne aux fûts articulés en bois de Robert et Trix Haussmann. Beaucoup de vases en verre de Venise des années 1920 à 1980, dûs aux «designers» Tobia Scarpa ou Napoleone Martinuzzi. Une table exécutée sur un dessin du constructiviste alémanique Max Bill. Je ne vais pas tout de même pas vous faire toute la liste. Le mieux est d'aller voir vous-mêmes. 

A ce propos, il ne s'agit pas là d'une exposition. Selon le principe adopté dans biens des foires, les amateurs peuvent acheter et prendre. Mais, contrairement à ce qui se passe dans ces dernières, il n'y aura pas de date de clôture. «Je remplacerai les objets manquants au fur et à mesure.»

Pratique 

«Le Salon off», Galerie Lionel Latham, 22, rue de la Corraterie, Genève, dès le jeudi 3 novembre. Tél. 022 310 10 77, site www.galerie-latham.com Ouvert le mercredi, le jeudi et le vendredi de 13h30 à 18h30, le samedi de 11h à 13h et de 14h à 17h.

Photo (Galerie Lionel Latham): Un presse-papier conçu par Pierre Cardin (qui est Vénitien) pour la maison Venini.

Ce texte intercalaire complète celui sur Art en Vieille Ville et les Bains.

Du même auteur

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info

Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."