Emilyturrettini

CHRONIQUE INTERNET

De nationalité américaine et suisse, Emily Turrettini publie une revue de presse sur l'actualité Internet depuis 1996 et se passionne pour les nouvelles tendances.

Des millions de webcams espionnés par les services de renseignements britanniques

Nous le savions déjà, nos échanges les plus privés peuvent être récupérés et un jour se retourner contre nous.

Selon les dernières révélations d'Edward Snowdon rapportées par The Guardian jeudi dernier, le service de renseignements électronique du gouvernement britannique, le GCQH, aurait intercepté des millions de messages et d'images issus des webcams des utilisateurs de Yahoo Messenger, à leur insu, entre 2008 et 2012.

Pour donner une idée de l'ampleur de l'effraction, l'opération baptisée «Optique Nerve», menée avec l'aide de la NSA, aurait systématiquement récolté les données provenant de plus de 1.8 millions d'usagers à travers le monde, en l'espace de 6 mois.

Le GCQH auraient également expérimenté avec une nouvelle technologie de reconnaissance faciale afin de débusquer des terroristes, en comparant leurs photos avec les millions d'images collectées en vrac. 

Interrogé, Yahoo a nié vigoureusement avoir eu connaissance de ce programme et l'a dénoncé comme «inacceptable» et de «violation sans précédent de la vie privée». Dans la foulée le géant du Web a annoncé que toutes les communications de Yahoo Messenger seront cryptées dès le 31 mars.

La manière exacte dont les données ont été capturées n'a pas été dévoilée dans l'article du Guardian, mais pour le site d'actualités Mashable, il est probable que le GCHQ n'aurait pas commis un acte de piratage informatique et n'aurait pas intercepté les données par le biais de logiciels malveillants.  Il n'aurait pas passé par le biais d'outils de contrôle à distance non plus, mais aurait siphonné les données non cryptées en se branchant directement sur les câbles de fibre optique traversant la Grande Bretagne. Selon Numéramales informations des webcams étaient alors envoyées vers l'outil XKeyscore de l'agence américaine, qui permet de suivre chaque internaute à la trace.

Pour tous ceux qui utilisent plutôt Skype que Yahoo Messenger, ils ne devraient pas être inquiétés par ce genre de bris de sécurité. Skype utilise un logiciel avec un standard de chiffrement avancé, protégeant (pour le moment) les communications d’éventuelles écoutes indiscrètes.

Un détail qui interpelle est ressorti de ces dernières révélations. Entre 3 et 11% des images collectées par le GCHQ seraient d'ordre sexuel. Apparemment, de nombreux internautes partagent des photos de leurs parties intimes avec leurs interlocuteurs. Shocking.

Du même auteur

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info

Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."