<p>Rédacteur en chef du Temps, (ex-rédacteur en chef de Bilan)</p>

Depuis le 1er janvier 2015, Stéphane Benoit-Godet dirige la rédaction du quotidien Le Temps. Il était le rédacteur en chef de Bilan de 2006 à 2015. Auparavant, il a travaillé pour les quotidiens La Tribune de Genève et Le Temps 1998-2003), journal dont il a dirigé la rubrique économique (fin 2000 à mi-2003). Juriste de formation, Stéphane a fait ses études en France à l'Université d'Aix-Marseille III. 

 

 

Débats et action

Les patrons des meilleures écoles romandes démontrent que l'ambition paie.

Ils sont quatre et avancent avec conviction. Décidés, rien ne semble pouvoir les arrêter. Pierre Keller, Ruud Reuland, Patrick Aebischer et John Wells sont en page 48 de cette édition et ils démontrent que l'avenir appartient à ceux qui entreprennent. Les responsables de l'ECAL, de l'EHL, de l'EPFL et de l'IMD ont (ou va, pour John Wells qui débute son mandat) chacun à leur manière marqué leur institution. Des personnalités fortes, hors norme qui ont su batailler et s?afficher contre les idées reçues pour imposer une stratégie ambitieuse à leur institution.

C'est exactement ce qu'il nous faut pour sortir de cette crise. Des leaders qui prennent les choses en main et qui n'ont peur ni du débat d'idées, ni de l'action. Découvrez en page 40 notre interview de Philip Jennings. Le patron d'Uni, un des principaux syndicats mondiaux, tend la main à la communauté des affaires. Il faut, selon ce syndicaliste éclairé qui sait faire entendre sa voix à Davos, dans les pages du Financial Times ou sur CNBC, trouver une nouvelle définition du sens commun pour relancer l'économie sur des bases saines.

Si le retour au simple bon sens doit primer, il faut cependant se méfier des idées simplistes. Il faut discuter dans le détail nouvelles réglementations, parachutes dorés et autres nouvelles limites de la sphère des affaires. Et y réfléchir à deux fois. L'interview de Michel Girardin, en page 30, nous rappelle que certaines décisions prises sans recul, sous le coup de l'égalitarisme et contre les banques jugées pas assez généreuses, ont mené par un raccourci dont l'Histoire a le secret? à la crise des subprime.

La crise permet donc l'émergence de nouveaux acteurs et un bouillonnement intellectuel sans précédent. Lisez le face à face entre nos journalistes Laure Lugon Zugravu et Jean-Philippe Buchs qui répondent chacun à leur manière à cette question centrale dans le débat aujourd'hui: «Le capitalisme va-t-il s?engager vers de profondes réformes?» Près de 80 ans après 1929, leurs conclusions s?avèrent radicalement opposées.

La crise s'avère déjà multiforme. De financière, elle prend de plus en plus un tour économique. Certaines industries le sentent déjà plus que d'autres mais à n'en pas douter, ralentissement il y aura, récession peut-être aussi (page 19). Sommes-nous déjà en train de tuer 2009? Les entreprises qui bouclent ces jours-ci leurs budgets pour l'année prochaine ont la capacité d'inscrire aujourd'hui dans leurs livres de quoi sera fait demain. A vous les leaders de l'économie de prendre les choses en main. Bonne lecture.

A noter L'édition d'automne de Luxes par Bilan est disponible depuis le début du mois en kiosque. Une manière de se souvenir que tous les actifs ne s?effondrent pas, l'art restant une valeur forte. Dans ce spécial design, découvrez ce qui s?est produit de mieux cette année dans la discipline, votre espace de travail du futur, la forme des montres de demain et des visites de ces hôtels scandinaves qui comptent parmi les plus beaux au monde. Retrouvez enfin des conseils pour les élégants et des shootings exclusifs.

Photo: Stéphane Benoît-Godet / © D.R.

Du même auteur

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info

Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."