Emilyturrettini

CHRONIQUE INTERNET

De nationalité américaine et suisse, Emily Turrettini publie une revue de presse sur l'actualité Internet depuis 1996 et se passionne pour les nouvelles tendances.

Cryptage des données: Nos téléphones deviennent impénétrables

Source image: Wired.

Suite aux failles de sécurité qui se multiplient et se succèdent: des photos intimes de stars piratés depuis leurs téléphones et dévoilées sur le Web, des millions de comptes de clients bancaires exposés par des attaques informatiques ou encore les révélations accablantes en 2013 d’Edward Snowden, concernant l'espionnage à grande échelle des réseaux de télécommunications par le gouvernement américain, Apple et Google ont réagi.

Les géants du Web ont tous deux annoncé des nouvelles fonctionnalités de cryptage dans leurs systèmes d’exploitation, respectivement iOS8 et Android, rendant impossible l’accès par un tiers.

Avec ces outils, souligne Le Figaro, «Apple et Google entendent protéger la vie privée de leurs utilisateurs mais aussi se dédouaner de toute collaboration avec les gouvernements.» Apple a dévoilé dans son premier rapport de transparence avoir reçu «plus de 5000 demandes d’information de la part du gouvernement américain au premier semestre 2013», rapporte l'atelier.

Les données des utilisateurs (e-mail, contacts et photos) seront chiffrées et seul le mot de passe du téléphone (que l’utilisateur est seul à connaitre) pourra débloquer ces informations. Même les fabricants et les autorités ne pourront outrepasser le système pour accéder aux données. 

Une démarche qui inquiète le FBI et le Ministère américain de la Justice.

Selon CNN, ils invoquent le spectre des «4 cavaliers de l’Infocalypse» (les pirates informatiques, le crime organisé, les pédophiles et les terroristes) et affirment que la justice sera entravée si les forces de l'ordre ne peuvent accéder aux informations stockées sur les smartphones et tablettes lors d’une enquête criminelle. Jusqu’à lors une source précieuse de renseignements.

Le directeur du FBI, James Comey s’adressant à la presse s'inquiète. Selon lui, «les fabricants mettent sur le marché un moyen qui permettra à certains d’agir au-dessus des lois. »

Et John Escalante, Chef des détectives de Chicago, a même affirmé avec hystérie que «le iPhone deviendrait le téléphone de choix des pédophiles.»

Le Congrès pourrait intervenir en introduisant une loi obligeant les fabricants à installer une porte dérobée aux logiciels (un 'back door") qui donnera un accès secret aux autorités. Mais c’est peu probable.

Le département de la justice américaine avait déjà ouvert une enquête en 1991 à l’encontre de Phil Zimmerman pour avoir mis en téléchargement libre sur Internet son logiciel de chiffrement et de déchiffrement cryptographique appelé Pretty Good Privacy (PGP), pour "transgression des règles d'export des logiciels de cryptographie". Soutenu par des associations pour la défense des libertés civiles (ACLU et EFF) et une batterie d’avocats, les procès intentés contre Zimmerman ont conduit à l’impasse et le gouvernement fédéral a retiré sa plainte en 1996.

A une époque où le piratage est devenue monnaie courante, la protection des données est une bonne chose, selon Elizabeth Goiten, du Brennan Center for Justice à la Faculté de droit de l'Université de New York, dans NPR. «Ce qui est intéressant dans la position du FBI est leur présomption que ces mesures ne serviront qu’aux criminels. Il y a de nombreuses raisons pour lesquelles un utilisateur doit préserver ses informations personnelles - pour se prémunir contre les pirates et les hackers mais aussi pour se protéger contre les abus de pouvoir des gouvernements.»

Les nouvelles mesures de cryptage ont déjà été mises en place dans les appareils équipés d'iOS 8, la nouvelle version du système d'exploitation mobile d'Apple, dont le iPhone 6. Google annonce des mesures de chiffrements pour son système Android pour bientôt, dès la sortie de la nouvelle version du logiciel, Android L, rapporte Le Figaro.

En attendant, les utilisateurs Android peuvent d’ores et déjà sécuriser leurs téléphones avec le logiciel goldenCall de la start-up Suisse Golden Tech. Il fait partie d’une suite de solutions «Back Office» et «Front Office». 

Du même auteur

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info

Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."