Jean Romaine

PRÉSIDENTE DE LA FONDATION HIRONDELLE

Romaine Jean est présidente de la Fondation Hirondelle et consultante indépendante. Elle a été rédactrice en chef des magazines, cheffe de la rubrique politique et présentatrice du 19.30. Elle a lancé notamment les émissions "Infrarouge", "Coulisses de l'évènement" et "Toute une vie" et présenté l'émission "forum des Européens", sur Arte. Elle est licenciée en sciences politiques.

Crise de la presse: la révolution est enfin en marche

Pierre Rütschi n’est plus rédacteur en chef de la « Tribune de Genève », qui perd dans la foulée l’une de ses plus talentueuses enquêtrices, Sophie RoselliL’un est démissionné, l’autre s’en va, allongeant la liste des plumes qui manqueront à la presse romande. Cette nouvelle crise prépare les suivantes, tant les rédactions sont à bout. Mais dans cette vallée de larmes, des voix s’élèvent enfin pour réclamer une véritable révolution dans l’approche politique des médias. 

Il y a tout d’abord cette initiative du gouvernement genevoisqui veut lancer un portail d’accès d’articles en ligne, financé par des citoyens consommateurs, via une majoration d’un franc par mois de leur abonnement de téléphonie. Un modèle Spotify appliqué à la presse. Habile et intéressant mais largement insuffisant pour compenser l’ampleur de la chute publicitaire qui frappe les médias. La presse française a perdu 71 % de ses revenus de 2000 à 2017. La Suisse n’est pas en reste et le marché sera pour longtemps encore squatté par Google et Facebook.

La proposition genevoise a cependant le mérite d’inscrire la crise des médias à l’agenda politique du moment.

Mais c’est de Suisse Alémanique que viennent les propositions les plus audacieuses, qui pourraient bien définitivement faire bouger les fronts.

Ifaut absolument lire l’éditorial de Peter Wanner, paru le 27 août dans le « Neue Zürcher Zeitung ». Le patron de l’Aargauer Zeitung et vice-directeur de l’association des éditeurs privés alémaniques, Schweizer Medien, est connu pour ses attaques répétées contre « le bastion SSR, trop dominant, trop grand, trop puissant ».  Sur ce point, le ton ne change pas. Peter Wanner dénonce, avec virulence, la nouvelle loi sur les médias électroniques, qui ne viserait, selon lui, qu’à préparer l’arrivée massive des productions web only de la SSR. Une hache de guerre pour les éditeurs !

Peter Wanner n’est pas le seul à dénoncer cette bien faible loiqui laisse totalement de côté la presse écrite et péjore la situation des radios et tv locales. En revanche, son approche du modèle économique des médias est nouvelleIl faut désormais, dit Peter Wanner, « une politique des médias plus courageuse », il faut laisser tomber nos barrières, il faut considérer la possibilité d’aides directeà la presse, sans quoi le paysage médiatique va disparaître peu à peu

Un tabou est en train de tomber, vaincu par les principes de la réalité du moment ! 

Peter Wanner estime que la SSR doit se concentrer sur ses domaines prioritaires, l’information, la formation et la culture, et laisser le reste au privé. Le service public pourra ainsi encaisser 60 % du 1,2 millard de la redevance et laisser le reste à des publication et titres d’intérêt général.

Peu importe les chiffres, peu importe le modèle, qui est à trouver, une brèche est ouverte et la discussion doit s’ouvrir. A l’heure des convergences des médias, que signifie encore la notion de service public ? Qui peut la revendiquer ? Voilà les vraies questions. Le magazine « Bilan », qui fait vivre le tissu économique romand et le met en scène, participe-t-il à la cohésion sociale ?  Et les journaux régionaux qui scrutent les comptes des municipalités Et les télévisions locales qui organisent des débats politiques ? Qui a droit à la redevance ? Quelle passerelle avec la SSR ?  

Il y a incontestablement une révolution à mener, sans quoi la Suisse romande vivra encore d’autres fermetures de titresd’autres restructurations et démissions. Les premiers signes d’un changement sont enfin là !

 

Du même auteur

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info

"Tout ce qui compte.
Pour vous."