Geoffrey Raposo

ENTREPRENEUR ET CONSULTANT WEB/IT

Suivez Geoffrey sur Twitter.

Entrepreneur et consultant web/IT, Geoffrey Raposo a décidé à ses 18 ans que la vie était faite pour faire ce qu’on aime, pas question de repousser à plus tard. En 2012, il crée sa première startup - un échec total - et découvre qu’essayer et échouer était indéniablement la meilleure façon d’apprendre. Rester dans un seul domaine? Jamais, il préfère toucher à tout et découvrir chaque jour quelque chose de nouveau. Et surtout, ne jamais se prendre au sérieux.

Créer une startup à partir de rien

L'idée

Il y a trois semaines, j'étais chez un ami entrepreneur à Genève qui m'a dit avoir engagé une femme de ménage pour nettoyer son appart'. Il était heureux parce que maintenant il avait encore plus de temps pour bosser sur sa startup. Mais quand je lui ai demandé comment il avait trouvé sa femme de ménage, il m'a expliqué que ça avait été la galère parce qu'il avait dû chercher dans les petites annonces et qu'il avait perdu pas mal de temps.

Du coup, je me suis dit : pourquoi je peux regarder des vidéos de chats sur mon smartphone et pas réserver une heure de ménage facilement ? C'était bon, j'avais mon idée : une app pour réserver un nettoyage en 1 minute.

Le prix sera plus élevé que pour les femmes de ménage habituelles car je vérifierai l'expérience des miennes, et nous n'utiliserons que des produits écologiques. Le service s'appellera « Orson » (oui vraiment, comme le mec dans Desperate Housewives que ma femme regardait ce soir-là).

Trouver les premiers clients

Premièrement, il faut que je trouve de vrais clients avant de faire quoi que ce soit. Je ne veux pas créer un produit génial dont tout le monde se fout, comme pour ma première startup. Mon 1er objectif est de vérifier s'il y a des gens qui sont prêts à payer plus pour des femmes de ménage certifiées et des produits écologiques. Alors voilà ma stratégie pour confirmer ça avec un minimum d'argent et en un minimum de temps :

• faire un site avec un formulaire de réservation, un devis et un bouton « Réserver »;

• dépenser 100 CHF en Google Adwords pour avoir des visiteurs;

• enregistrer le nombre de personnes qui tentent de faire une réservation;

Je vais faire la campagne dans les deux plus grandes villes de ma région : Lausanne et Genève.

J'ai passé 10 heures à créer le site, vous pouvez le voir sur www.orson.ch.

Résultats

Une semaine plus tard, j'ai 60 visiteurs et 6 réservations. 10 %, ce n'est pas encore le jackpot, mais c'est pas si mal pour un premier test. Maintenant je sais qu'il y a au moins quelques personnes qui sont prêtes à payer plus pour mon service.

Y'a-t-il un vrai problème ?

Est-ce que c'est vraiment pénible de réserver une femme de ménage ? Mon plus gros problème, c'est que je n'ai que quelques avis de mes potes et de ma famille sur le sujet. Et je n'ai aucune idée de comment trouver plus de gens qui peuvent me dire ce qui ne va pas quand on fait une réservation. Je n'ai rien trouvé sur le web, pas de forum sur les femmes de ménage ou quoi que ce soit d'autre.

La seule manière de voir s'il y a un marché pour mon app, c'est de faire un MVP.

Est-ce que je continue l'expérience ?

Oui. Pourquoi ? Parce que je n'ai aucune autre idée de business en ce moment et que je pense qu'il y a du potentiel dans celle-ci. En plus, je n'ai jamais développé d'app, alors ça va me permettre d'apprendre à faire un truc de plus.

Voilà un premier aperçu de l'app pour les impatients:

Du même auteur

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info

Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."