Laurent Bakhtiari

MARKET ANALYST

Laurent Bakhtiari est diplômé d’un Master en Finance d’Audencia Nantes et d’un Master en mathématiques quantitatives d’Imperial College London. Fort d’une expérience de plus de 10 ans en salle des marchés au sein de diverses institutions financières telles que Merrill Lynch, BNP Paribas et Credit Suisse, Laurent livre régulièrement, à destination des médias et des clients, des analyses de marchés ainsi que des analyses macro et microéconomiques.

Credit Suisse : le changement, c’est maintenant

Le 10 mars dernier, Credit Suisse a annoncé que son CEO, Brady Dougan, allait être remplacé, à la fin juin. Son successeur sera Tidjane Thiam, le CEO de Prudential, une compagnie d’assurance britannique. Ce n’est qu’une demi-surprise, car bien des critiques ont plu sur Dougan lors de ces dernières années. Notamment, après que la banque ait reçu l’amende record de 2,6 milliards de dollars du DoJ américain pour aide à l’évasion fiscale et pour avoir incité des contribuables américains à échapper à l’IRS en ouvrant des comptes secrets en Suisse. Pourtant, il faut tout de même reconnaître que Dougan a su tenir les rênes du deuxième groupe bancaire helvétique, lors d’une des périodes les plus complexes de son histoire et que, contrairement à UBS (qui a connu 4 CEO différents sur la même période), le Credit Suisse n’a pas eu besoin de l’aide de l’Etat.

La vraie surprise de cette annonce est l’identité du nouveau CEO. En effet, bien des personnes pensaient que le Suisse Hans-Ulrich Meister (le Head of Private Banking & Wealth Management) serait nommé à ce poste. Mais c’est le Franco-Ivoirien Tidjane Thiam qui a été choisi. Cette nouvelle a été très surprenante, car ces dernières années, bien des critiques portaient, de manière injustifiée, sur la nationalité de Brady Dougan. Ce serait oublier que le CEO précédent, Oswald Grübel, était allemand. A cela s’ajoute le fait que la carrière du nouveau CEO n’a rien de linéaire : il a travaillé pour un cabinet de consulting, puis pour le gouvernement ivoirien et enfin il est devenu le CEO de Prudential, une compagnie d’assurance britannique. Ceci contraste drastiquement avec les 25 ans que Brady Dougan a passé au Credit Suisse.

Dans un communiqué de presse, Urs Rohner, le Président de Credit Suisse a insisté sur le fait que Tidjane Thiam a une grande expérience dans les domaines de la gestion de fortune et de l’asset management. Ceci confirme, de fait, le changement de stratégie opéré par le groupe, il y a quelques mois. Pour faire simple, désormais au Credit Suisse, le mot d’ordre est : davantage de Private Banking et d’Asset Management et moins d’Investment Banking. Cela devrait se poursuivre, car le Board restera le même et les règlementations en vigueur également. Certains analystes estiment même que 3 000 personnes de plus (soit 15% des effectifs) pourraient être licenciées au sein de la division Investment Banking, dans les prochains mois. C’est la stratégie adoptée par UBS depuis plusieurs années déjà et qui a porté ses fruits. En effet, depuis 5 ans, l’action UBS a gagné 6% et celle du Credit Suisse a perdu 55%. Pour rappel, Brady Dougan avait justement été très critiqué quant à la lenteur de cette réduction d’effectifs. Ceci va contribuer à l’amélioration du CET1, mais est-ce que cela va empêcher une future augmentation de capital ? Sur ce point, l’avenir du Credit Suisse reste encore assez flou.

Néanmoins les marchés semblent très satisfaits de cette nomination, le prix de l’action ayant terminé à plus de 7.75% le jour de l’annonce. Toutefois, il y a fort à parier que les marchés célèbrent davantage le départ de Brady Dougan que l’identité du nouveau CEO. De ce fait, les fondamentaux de marché impacteront rapidement le cours. C’est la raison pour laquelle, nous conservons notre objectif sur l’action et pensons que nous pourrons revoir les 20 CHF d’ici à la fin de l’année.

Du même auteur

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info

Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."