Patrick Thiebaud

SERIAL ENTREPRENEUR ET FONDATEUR DE WEALTHINGS

Après un début de carrière chez UBS, puis chez Arthur Andersen, Patrick a été responsable des systèmes d'information du World Economic Forum. Il a ensuite travaillé dans les systèmes bancaires chez Temenos comme R&D manager, avant de débuter sa carrière d'entrepreneur dans les applicatifs Internet. Il a, par la suite, créé plusieurs sociétés dans différents domaines, qu'il a revendues depuis. Fort de ses diverses expériences d’entrepreneur, il a ressenti le besoin de fonder WEALTHINGS, société née il y a 5 ans, afin de fournir un support pour les PME, dans la gestion d’entreprise.

Credit-Crunch, mythe ou réalité?

Je rencontre, depuis quelques temps, de plus en plus d’entrepreneurs qui se plaignent des difficultés croissantes pour eux d’obtenir des facilités de financement auprès des banques. Suite à ce constat, je me suis donc posé la question de savoir s'il s’agissait juste d’une impression sans fondement, ou si cela répondait à une réalité économique. Ayant en Suisse d’excellentes sources d’information, je me suis donc penché sur les statistiques de la BNS et les chiffres m’ont laissé sans voix.
 
En effet, depuis janvier 2002, les prêts aux PME de 10 à 50 employés ont baissé en moyenne de 3.5% par an, soit une baisse de près de 40% depuis 13 ans. En parallèle, le PIB a crû en moyenne de 0.8 durant la même période, soit depuis 2002 une augmentation de près de
10% du PIB. En lisant les statistiques, on voit une légère reprise des prêts depuis le troisième trimestre 2012 et l’on se dit que c’est rassurant. Bien au contraire, si l’on regarde en détail les chiffres, on s’aperçoit alors que si les prêts sont en légère augmentation, en contrepartie ils sont de plus en plus gagés. On passe de prêts avec des collatéraux de 38% au premier trimestre 2009, à des prêts gagés à 48% à fin 2014, soit une augmentation des collatéraux demandés par les banques de 5% par an en moyenne sur les 6 dernières années.
 
Etant donné que ces statistiques avec les niveaux de gages n’existent que depuis le premier trimestre 2009, il est difficile de savoir quel était ce niveau de gage en 2002, mais il y a fort à parier qu’il était bien inférieur à 38% !
 
Nous ne parlerons pas ici des petites entreprises qui comptent entre 1 et 9 employés. La situation est pire encore. Nous avons une diminution des prêts de près de 40% en 6 ans, soit depuis le premier trimestre 2009 à fin 2014. En parallèle, le niveau de gage a lui augmenté de 24% à 47% durant la même période, soit une diminution des prêts non-gagés de près de 60% entre 2009 et 2014, soit une baisse moyenne de 10% par an. En chiffres, cela donne 75.3 milliards de prêts en mars 2009, dont 18.6 milliards gagés, soit des prêts sans collatéraux pour un montant de CHF 56.7 milliards. En décembre 2014, le montant total des prêts était de CHF 43.8 milliards, dont CHF 23.3 non-gagés. Comme vous le voyez, nous avons un assèchement de crédit libre de gages de CHF 33.4 milliards depuis 6 ans.
 
Il est important de rappeler ici que les micro-entreprises (de 1 à 9 employés) représentent 92% des entreprises en Suisse et qu’elles font travailler 31% de la population active. Quant à celles de 10 à 50 employés, elles représentent 6% des entreprises et font travailler 20% de la population. Les banques ont donc coupé les crédits aux entreprises qui font travailler plus de 51% de la population suisse (sic).

Du même auteur

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info

"Tout ce qui compte.
Pour vous."