Francois Hofer

FONDATEUR DE CHOCOLIC

Suite à un bachelor en Management à HEC Lausanne, François Hofer fonde le site www.produitsdici.ch qui permet de créer son propre coffret cadeau avec des produits régionaux. Puis, il reprend ses études à temps partiel et effectue depuis septembre 2012 son master en Systèmes d’Information aux universités de Neuchâtel et de Lausanne. Sa première expérience entrepreneuriale ne décollant pas comme il le souhaite, il la met de côté et se lance dans une nouvelle aventure en créant la marque Chocolic qui regroupe des spiritueux aromatisés au chocolat, comme du vin, de la liqueur ou de la bière. Il s’occupe de l’importation et de la distribution de tous ces produits en Suisse.

Tous les jours il est confronté à de nouveaux défis qui jonchent le chemin d’un entrepreneur.

Création d'entreprise: restez concentrés sur l'essentiel

Quand on crée son business, il y a un moment où on est obligé de s’inscrire au registre du commerce. Cette inscription vous permet d’accéder à toutes les offres pour professionnels que proposent les banques, la poste ou les opérateurs téléphoniques par exemple.

Je ne pensais pas que toutes sortes de personnes intervenaient dans cette étape de la création de mon entreprise. En effet, durant les semaines suivant mon inscription, j’ai reçu une grande quantité de téléphones de personnes me proposant une très grande palette de services qui m’aideront dans mon processus de développement. Tous ces services m’auraient permis d’optimiser mes coûts, de simplifier mes démarches administratives ou même de préparer au mieux ma retraite.

A première vue, cela donne l’impression que tout le monde veut te venir en aide et que tous ces services vont faire décoller ton business. Mais - eh oui il y a un mais ! - tous ces services ont un prix ! Et quand on crée son entreprise, il nous manque toujours de l’argent. La grande difficulté est donc de savoir où et quand dépenser le peu de fonds que l’on a à disposition.

Pour faire un premier tri dans tous ces services, il faut se demander si l’argent que l’on dépense nous permet de gagner de nouveaux clients. Car tant que vous n’avez pas de clients, il n’y a rien à optimiser !

Vous aurez tout le temps de contacter le meilleur fiduciaire, le meilleur assureur ou le meilleur graphiste dans un deuxième temps, mais n’oubliez jamais que si vous n’avez pas de clients, ces personnes ne pourront rien faire pour vous.

Du même auteur

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info

Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."