Andreas Ruhlmann

PREMIUM CLIENT MANAGER À IG BANK

Andreas Ruhlmann, diplômé de la John Molson School of Business à Montréal et détenteur du CAIA (Chartered Alternative Investment Analyst), a évolué plus de 10 ans au cœur des salles de marchés de Saxo Bank et de la Banque Nationale du Canada. Il rejoint IG Bank en février 2014 afin de mettre son expérience au profit des clients Premium de la banque.

Spécialiste du marché des devises, des actions et en analyse technique, Andreas développe également de nombreuses formations sur les stratégies de trading, l’analyse graphique, la gestion de risque et la psychologie du trader. Découvrez les formations sur ig.com

Les opinions exprimés dans ce Blog sont celles de Andreas Ruhlmann et non de son employeur.

Conflit Sino/US – round 2

Les marchés boursiers américains franchissent de nouveaux sommets historiques surfant sur la vague des bons résultats des entreprises durant la première moitié de l’année, et suite à un regain d’optimisme sur le front commercial avec l’accord conclu entre les Etats-Unis et le Mexique, auquel pourrait se joindre le Canada. Toutefois le plus grand risque macroéconomique est situé au niveau des tensions sino-américaines qui devrait revenir sur le devant de la scène dès la semaine prochaine.

En effet l’annonce d’une taxe sur 200 milliards de dollars de produits chinois pourrait tomber dès le 5 septembre, date de fin des auditions sur le sujet. La taxe, originellement prévu à hauteur de 10%, pourrait atteindre 25%. La Chine a déjà annoncé qu’elle prendrait des mesures de représailles, pouvant mener à une nouvelle escalade des tensions. Les chances de voir un accord se conclure à court-terme entre les deux grandes puissances mondiales paraissent faibles.

Pour l’instant, le marché ne semble ne pas s’en soucier. En effet, près de 80% des entreprises du MSCI USA ont relevé leurs projections des profits, des ventes ou des deux pour le restant de l’année, et mis à part dans le secteur de l’automobile et des électroménagers touché par l’augmentation des tarifs sur l’import d’acier et d’aluminium, l’optimisme des dirigeants bat son plein. Pourtant selon une note de la banque d’investissement UBS, une telle taxe pourrait impacter la croissance américaine dès le 4e trimestre de cette année.

Le Dow Jones est au plus haut depuis janvier et les indices du SP500 et du Nasdaq évoluent tous deux à des niveaux record, alors que l’indice de volatilité (VIX) approche les bas de l’année. Un retour de la volatilité dans les semaines à venir ne serait que très peu surprenant.

Du même auteur

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info

"Tout ce qui compte.
Pour vous."