Suzanne Hraba Renevey

CO-FONDATRICE DE BUSINESSIN

Suzanne Hraba-Renevey est co-fondatrice de BusinessIn, plateforme connectant les PMEs et startups dans des domaines affectés par la digitalisation. Ex-CEO de swissnex Singapour, elle apporte une perspective internationale à la thématique de l'innovation dans les PMEs, qu'elle encourage à travailler en réseau et à utiliser les outils des startups.

Commerce de détail et digital: un mariage improbable?

Skis, café, matelas, chaussures: leurs points communs? Des produits souvent élaborés par des PMEs traditionnelles, voir familiales et ancrées dans l'histoire, qui se prêtent bien -de manière quasiment contradictoire- à la digitalisation, comme l’illustre l’exemple des Cafés Trottet

Une hiérarchie plate et un engagement des employés à tweeter, poster sur facebook, écrire des blogs et communiquer par petites vidéos impromptues sur leurs déplacements chez le producteur par exemple, permettent de montrer l’entreprise de l’intérieur, fidéliser une communauté de consommateurs et d'amateurs de café, clients en devenir. Cerise sur le gâteau: voyages pour fidèles clients auprès des producteurs assurant une expérience client inédite. Objectif: garder un lien permanent entre digital et magasin. De plus, le digital permet d’être directement en contact avec les clients sans intermédiaires. Et voilà une manière originale de motiver ses collaborateurs, acteurs directs de la promotion de l'entreprise.

Skis connectésmatelas intelligentschaussures commandées en ligne mais qu'on va chercher en magasin (web to shop), nombreux sont les exemples de digitalisation des produits, du modèle d'affaire ou des habitudes d'achat boostés par les outils digitaux. Et l'on ne s'arrête pas là, vitrines interactives grâce à la réalité virtuelle, personnification des publicités et sites web en tant réel grâce au big data, objets connectés permettant un achat direct en cas de diminution de stocks, sont déjà réalité dans le retail, grâce aux acteurs d'innovation tels que les startups.

Alors, me direz-vous, en quoi cela concerne des commerces de proximité tels qu’une boucherie? Qu’on ne s’y trompe pas. A l’heure des exigences de l'immédiat, de la traçabilité, durabilité, désintermédiation, recherche d’authenticité et de tradition, les opportunités de communiquer au travers des réseaux sociaux, de fidéliser et engager des communautés qui sont des clients potentiels, les interpeller par du storytelling, et bien entendu leur permettre de faire leur commande en ligne, sont multiples.

Exemple concret de la boucherie: pouvoir remonter à la source de production de la viande en offrant même la possibilité de visiter les fermes, comme le fait Café Trottet pour ses producteurs, raconter l’histoire du commerce familial en l'illustrant pas des documents d’époque, engager sa communauté en proposant des recettes agrémentés d’options directes de commandes en ligne, voilà quelques moyens concrets de surfer sur la vague de la dématérialisation. Et pour ce qui est de la plateforme de commande en ligne, travailler avec des agrégateurs de produits du terroir comme Magic Tomato , pour ne pas devoir réinventer la roue d'un site de e-commerce.

Alors la digitalisation: pas pour moi? Regardez-y à deux fois, car les opportunités ne se limitent pas seulement au contact client, elles sont réelles dans les processus internes, les resources humaines et même votre modèle d’affaires. Qui mériterait peut-être d’être repensé avant que quelqu’un d’autre ne s'en charge.

Pour en savoir plus sur le commerce de détail à l’ère de la digitalisation
rejoignez-nous le mercredi 29.11. au nouveau campus urbain de la HEAD
et regardez l'interview de Myret Zaki, Rédactrice en chef Bilan

Du même auteur

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info

Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."