DIRECTEUR DIGITAL CHEZ BURSON-MARSTELLER

Directeur digital de l’agence de communication Burson-Marsteller pour l’Europe, le Moyen-Orient et l’Afrique, Matthias Lüfkens dirigeait auparavant le département digital du Forum économique mondial (WEF) où il était responsable de la stratégie digitale, de la présence en ligne et des réseaux sociaux. Sous sa direction, le WEF est devenu l’organisation internationale la plus connectée. Matthias intervient régulièrement dans le cadre de grandes conférences sur la technologie telles que LeWeb à Paris, Lift à Genève, the Next Conference à Berlin ou encore SIME à Stockholm. Il possède également une longue expérience dans le domaine du journalisme de radio, de télévision et de presse. Il a entre autres travaillé pour le journal le Daily Telegraph, Libération, l’Agence France Presse, Radio France Internationale, RTL Radio, France Inter, Radio Canada et RTBF. En 1991, il a fondé le guide touristique "In Your Pocket", désormais présent dans 75 villes de 23 pays.

Comment les dirigeants mondiaux utilisent Snapchat

Les leaders mondiaux sur Snapchat

Snapchat est la plateforme avec la plus forte croissance de tous les médias sociaux. Selon les dernières statistiques, près de deux tiers de ses utilisateurs sont âgés entre 13 et 24 ans, ce qui en fait la plateforme idéale pour atteindre un jeune public. Il n’est donc pas surprenant que les chefs de gouvernement ont commencé à créer des comptes.

Snapchat est unique parce qu'il ne précise pas le nombre d'abonnés, ni le nombre de vues des publications qui disparaissent au bout de 24 heures. C’est également un réseau social «sûr» pour les gouvernements, car les utilisateurs ne peuvent pas publiquement commenter ou critiquer les messages ou les profils. Les jeunes Snapchatters semblent préférer le réseau social pour sa fonctionnalité de messagerie en temps réel, facile à utiliser et surtout, pour ses fonctions ludiques.

Pour les institutions gouvernementales, il offre une nouvelle forme de communication décontractée et une narration linéaire. Selon l’agence de communication Burson-Marsteller, 16 chefs d'Etat et organisations internationales ont mis en place des profils officiels sur Snapchat. L’équipe a identifié quatre présidents, trois gouvernements, deux ministères des Affaires étrangères et un ministre des Affaires étrangères qui sont actifs sur la plateforme, ainsi que six organisations internationales dont les Nations Unis à Genève (UNGeneva) et le Forum économique mondial (weforum).

Utilisation de Snapchat

Avec son interface intuitive, l’utilisation de Snapchat est un jeu d’enfants. La plateforme est notamment utilisée pour partager des photos et des vidéos avec une légende limitée à 80 caractères. Ces publications disparaissent au bout de 10 secondes, à moins de les publier dans une « Story » qui sera visible pour 24 heures. Ensuite, les publications disparaissent à jamais, à moins d’en faire une capture d’écran.

Malgré ses limites, certains gouvernements ont découvert avec Snapchat un outil de diffusion formidable pour cibler un public de jeunes, soit par la chronique des activités publiques de leurs dirigeants ou pour élever le niveau de la participation du public lors d'événements.

Les organisations internationales, en particulier l'UNICEF et le Parlement européen, utilisent Snapchat pour entrer en contact direct avec leurs abonnés et en repostant leurs clichés. Et les chiffres sont impressionnants: le ministère britannique des Affaires Etrangères note un taux d’engagement de plus de 60%.

Le Foreign Office sur Snapchat            Le UKForeignOffice a été le premier ministère des Affaires Etrangères à ouvrir un compte Snapchat, le 17 septembre, 2015, avec une visite virtuelle de ses locaux et en encourageant ses abonnés à contribuer à l'histoire avec leurs propres publications. Selon le blog du Foreign Office, 300 nouvelles connexions ont été faites sur Snapchat lors de ce week-end inaugural.

La Maison Banche sur Snapchat            La Maison Blanche a débuté son Snapchat le 11 janvier 2016 pour donner à ses abonnés un regard derrière les coulisses avant le dernier grand discours à la Nation du président Obama. En mars 2016, les stagiaires de la Maison Blanche ont repris le compte et ont raconté leur travail pour attirer de jeunes talents. En avril 2016, le Parlement européen a publié un article similaire à Bruxelles pour la promotion des stages. 

            Malgré une qualité d'images et de vidéos médiocre, les leaders mondiaux sont heureux de tester le réseau social. L'équipe des médias sociaux de l'Elysée relate tous les engagements publics du président français François Hollande (HollandeFR) y compris des séances selfies et le GouvernmentFR est également très actif.François Hollande sur Snapchat

Mauricio Macri sur SnapchatLe président argentin (MauricioMacri) a débuté sur Snapchat lors de la visite du président américain Barack Obama à Buenos Aires le 23 Mars 2016. La « story » de la visite présidentielle a commencé avec les mesures de sécurité jusqu’au dîner officiel dans la soirée. Snapchat a même publié une histoire publique intitulée «Obama visite l'Argentine», à laquelle les Snapchatters en Argentine pouvaient ajouter leurs clichés. La Maison Blanche a contribué avec plusieurs photos, y compris une image de la « bête à Buenos Aires », en se référant à la voiture blindée de Barack Obama.

L’ONU à Genève (UNGeneva) teste également la plateforme et a publié une visite de ses locaux en images et vidéos.UNGeneva SnapchatUNGeneva SnapchatUNGeneva SnapchatUNGeneva SnapchatUNGeneva SnapchatUNGeneva Snapchat

 

16 comptes Snapchat à suivre


La Maison Blanche sur SnapchatLe Forum Economique Mondial sur SnapchatLe Conseil Europeén sur SnapchatL'ONU sur SnapchatL'UNICEF sur SnapchatL'ONU à Genèeve sur SnapchatLe Foreign Office sur SnapchatLe Département d'Etat sur SnapchatLa Présidence irlandaise sur SnapchatLe gouvernement irlandais sur SnapchatLe Président argentin sur SnapchatFrançois Hollande sur SnapchatLe gouvernement français sur SnapchatLe ministre islandais des Affaires Etrangères sur SnapchatL'Agence Spatiale Européenne (ESA) sur SnapchatLe parlement européen sur Snapchat

 

Du même auteur

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info

Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."