Reymondinblaise2

MARKETEUR À L'ÈRE DU CLIENT CONNECTÉ

Blaise Reymondin a cofondé en 2004 l'une des premières agences spécialisées dans le web marchand. Aujourd'hui conseiller indépendant en marketing digital, il aide ses clients à comprendre les enjeux de la transformation digitale et tirer profit de l'Internet. A 46 ans, Blaise a collaboré avec plusieurs centaines d'entreprises et tissé des liens avec de nombreux dirigeants.

BlaiseReymondin.com

Comment je me suis réveillé avec une idée à millions

Je ne sais pas si vous avez ce genre de discussion dans votre entreprise, mais il me semble que l'un des sujets récurrents de la pause café est d'imaginer quelle invention pourrait nous propulser dans la liste des 300 plus riches. Une forme d'échappatoire qui a l'avantage de stimuler l'esprit entrepreneurial.

Il y a dix ou vingt ans, chacun rêvait de lancer le nouveau Rubick's Cube ou de révolutionner le scoubidou. Mais depuis que le smartphone a investi le paysage social, la conversation en vogue tourne autour du développement de sa propre application mobile; à partir d'une idée tellement bonne qu'elle inondera à coup sûr la planète entière. Les auteurs du million d'applications mobiles disponibles sur les Application Store vous le confirmeront: ils y ont tous cru également. On comprend aisément l'engouement lorsqu'on apprend que les développeurs pour iOS se sont déjà partagé treize milliards de dollars de ventes cumulées.

Aujourd'hui, je vous l'avoue: cela fait un bout de temps que j'ambitionne de créer l'application qui vaut à elle seule trois milliards. À vrai dire, je me satisferais bien de quelques milliers de téléchargements...

L'application qui « lit » les tickets de restaurant, etc.

Chaque mois, je consacre quelques heures à ma comptabilité. Une tâche qui passe par un fastidieux exercice de bricolage, consistant à scotcher chaque note de frais sur une feuille de papier; des billets de train, des reçus de taxi et autres tickets de restaurant. Tous ces justificatifs de paiement qu'il a fallu au préalable consciencieusement classer par ordre de date. Et bonjour l'énervement en cas d'erreur, une fois qu'ils sont collés... Enfin, je consigne les totaux par lignes dans un fichier Excel, avant de transmettre le tout à mon comptable.

Je connais des dizaines de sociétés qui s'astreignent à ce petit folklore d'un autre âge, aussi infécond que rébarbatif. Mais existe-t-il au moins une alternative...?

Un matin, je me suis réveillé avec la vision très claire d’une application pour iPhone & Android qui allait me simplifier la vie, et nul doute à des milliers de cols blancs à travers le monde. Ainsi, la saisie des justificatifs de frais pourrait être complètement automatisée à partir d'une simple photographie. En résumé, voici  les spécifications fonctionnelles et techniques de mon application :

  1. On scanne le ticket avec l’appareil de photo du smartphone.
  2. Le contour de l'image est automatiquement rogné, par la reconnaissance des bords de l'image.
  3. Le contenu du ticket est « lu » en mode OCR, avec l'identification des différentes zones: Date, Montant total et Nom de l’établissement
  4. Pour le module d'OCR, on utilisera une API existante, par exemple celle de la réputée société Abby. Car inutile de réinventer la roue et hors de question d'avoir des coûts de R&D dans le projet.
  5. Prévoir une vérification/correction humaine en cas de défaillance de la reconnaissance numérique. Envisager une sous-traitance à distance.
  6. Le ticket est stocké dans le Cloud.
  7. On peut générer un fichier PDF à la demande, avec le détail de tous les coûts pour la période désirée, le montant total et l'ensemble des justificatifs en pièces jointes; à la manière d'une galerie d'images classées par date et catégorie.
  8. Prévoir une interface web & mobile pour modifier des lignes, y apporter des commentaires et catégoriser les notes de frais. 

Une fois ces caractéristiques établies, j'ai effectué une vérification rapide sur l'App Store pour m'assurer de l'exclusivité du concept. Sans conteste, en voilà un qui est innovant ! Du coup, j’en parle à mes proches pendant une dizaine de jours et les yeux écarquillés de mes interlocuteurs me confirment que je tiens là assurément le ticket gagnant (ou alors ils me prennent pour un fou).

Ensuite, j'ébauche un modèle de pricing; de toute évidence une offre de base sur le modèle freemium pour rendre l'outil indispensable, et une version payante avec une tarification échelonnée selon le volume d'utilisation.

Mais sur le point de lancer l'affaire, je décide d'effectuer encore une mini étude de marché, avec une recherche plus approfondie. Les Application Store sont des grands bazars, de véritables dédales même. C'est ainsi qu'au détour d'une recherche sur un mot clé plus spécifique m'est apparu: 

Expensify

La claque ! Ce service propose tout ce que j'avais projeté, et va même plus loin en s'interfaçant avec une dizaine de solutions tierces comme Salesforce, Oracle, Microsoft Dynamics, SAP; il y a même mon chouchou Evernote.

Expensify est une solution Cloud visiblement aboutie et très bien ficelée. Dans tous les cas, elle a une longueur d'avance fatale pour s'y attaquer sans une très grosse artillerie, ou alors un réel différenciateur; ce qui nécessiterait encore un autre niveau de créativité.

Mais pourquoi se décourager, alors que notre époque offre tant de nouveaux territoires d'innovation à défricher: l'Internet des objets, les drones, les imprimantes 3D, etc. Et pour gagner chaque semaine le million sur le net, il suffirait d'acheter ce ticket-là. 

Du même auteur

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info

Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."