Strobinofabrice

ANALYSTE CHEZ ANALYSES & DÉVELOPPEMENTS IMMOBILIERS

Diplômé de l'Institut d'études immobilières (IEI), Fabrice Strobino est architecte universitaire et chef de projets immobiliers chez Analyses & Développements Immobiliers depuis 2003. Il a en outre suivi le cursus de l'AZEK pour les gérants de fortune. Fort d'une expérience de plus de 4000 expertises pour de grandes banques, il est membre de l'Association des promoteurs et constructeurs genevois (APGC) et membre de la Chambre suisse des experts immobiliers (CEI).

Comment acheter un appartement (sur plan)?

Quand on voyage, on trouve presque tout sur des sites comme TripAdvisor ! Pas de chance, vous voulez acheter sur plan. Peu d’aide est dès lors à disposition.

Aujourd'hui, certains sont très probablement tentés de sauter le pas. Il faut d’abord s’armer de patience et garder la tête froide.

Etudiez les annonces immobilières et ne vous précipitez pas. Le courtier va dire qu’il y a foule derrière vous. Or, les annonces qui se répètent depuis plusieurs mois impliquent souvent que le prix du bien est (trop) élevé.

Il faut comprendre quel est le mode d’acquisition. Achetez-vous une quotepart de terrain avec un contrat d’entreprise générale ou signez-vous une promesse d’achat et, après la remise des clefs, une vente définitive? La différence est de taille. En effet, dans le premier cas, le plus gros risque réside dans le fait que, s’il arrive malheur à un autre copropriétaire, le chantier risque fort de s’arrêter, le temps que le problème soit réglé. Dans le second cas de figure, le chantier continuera car c’est à celui qui vous a promis l’appartement de régler le problème.

Dans le premier cas de figure, votre obligation est de payer tous les acomptes tels que définis dans le contrat. L’entreprise a en revanche l’obligation de vous fournir l’appartement tel que défini dans le contrat, les normes s’appliquant pour ce qui n’y est pas mentionné. Il faut donc être vigilant sur le texte du descriptif et sur la qualité de l’entreprise avec laquelle vous signez un contrat. En effet, si cette dernière ne paie pas ses sous-traitants, ceux-ci ont le pouvoir de se retourner contre vous, même si vous avez payé votre dû à l’entreprise.

En revanche, dans l’autre cas de figure, comme vous n’êtes pas (encore) propriétaire, c’est à celui qui vous a promis l’appartement de régler les questions de faillite d’entreprises. En effet, il s’engage à vous vendre un appartement libre de tout problème.

Puis, rendez-vous chez votre banquier ou un courtier en prêts hypothécaires. Si ce premier fait aujourd’hui la pluie et le beau temps, le second connaît le marché de l’hypothèque et de ses plus que fluctuantes conditions.

Pendant la phase de chantier, vous recevrez un calendrier de dates dictées par ledit chantier pour effectuer des choix et régler les éventuels surcoûts par rapport à ce qui est prévu dans le descriptif de base. Il est donc important de bien lire le descriptif et d’observer qui est proposé en comparaison, d'après vos goûts. Puis, dans un deuxième temps, il faut s’assurer que votre banquier financera les plus-values, et dans quelle mesure. A défaut d'avoir les liquidités pour... Un choix non validé ou une modification non payée aura naturellement pour conséquence que votre appartement sera réalisé selon le contrat de base.

Vient ensuite la fin de la réalisation de votre appartement. Ne soyez pas surpris que les aménagements extérieurs ne sont pas terminés. La plante de végétaux ne peut s’opérer toute l’année. Une liste de retouches est alors effectuée et les défauts constatés sont consignés par les parties. Cela ne vous permet pas de retenir un versement ou de signer l’acte tout en occupant l’appartement. Par contre, ce constat lie l’entreprise ou le vendeur à réaliser ces travaux. Ils sont constatés selon les normes et non selon le bon vouloir de chacun. Puis, n’oubliez pas que dans un délai de deux ans, vous devez annoncer à l’administrateur de la copropriété les défauts constatés. C’est à lui de centraliser les demandes et de faire intervenir toutes les entreprises, puisqu’il aura reçu les garanties pour vous.

Assurez-vous donc de la qualité de tous les intervenants avant de signer quoi que ce soit car il n’existe pas de BuildAdvisor. Dans tous les cas, ne versez jamais un acompte ailleurs que sur le compte d’un notaire!

Et si vous vous sentez perdus, n’hésitez pas à consulter un expert en immobilier.

Du même auteur

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info

Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."