Etienne Dumont

CRITIQUE D'ART

Né en 1948, Etienne Dumont a fait à Genève des études qui lui ont été peu utiles. Latin, grec, droit. Juriste raté, il a bifurqué vers le journalisme. Le plus souvent aux rubriques culturelles, il a travaillé de mars 1974 à mai 2013 à la "Tribune de Genève", en commençant par parler de cinéma. Sont ensuite venus les beaux-arts et les livres. A part ça, comme vous pouvez le voir, rien à signaler.

CLASSEMENT / Le meilleur et le pire des expos suisses

Le monde est injuste. Le monde est méchant. Je vais donc vous proposer ma liste, parfaitement subjective, des meilleures expositions suisses. Et, comme les récompenses, dans un monde scolaire logique, ne sauraient que s'accompagner de bonnets d'âne, je vais aussi révéler celles que je déteste. Après tout, nous ne sommes pas ici sur l'un de ces réseaux sociaux où l'on ne garde plus le droit que de dire "j'aime, j'aime, j'aime" à l'infini.

Les cinq coups de cœur

 

Germaine Richier. Le Kunstmuseum de Berne propose une superbe rétrospective de la sculptrice (ou sculpteure, je ne sais plus ce qu'il faut dire), morte en 1959 à 57 ans. Puissant! (Jusqu'au 6 avril, www.kunstmuseumbern.ch)

Baga. L'ethnie guinéenne bénéficie d'une présentation de luxe au Musée Barbier-Mueller de Genève. Peu de choses, certes, mais rien que des pièces maîtresses. (Jusqu'au 30 mars, www.barbier-mueller.ch)

Gonzenbach, Jongkind et Barde... Le Château de Nyon présente ses acquisitions réalisées depuis une dizaine d'années. La présentation se révèle particulièrement belle. (Jusqu'au 16 février, www.chateaudenyon.ch)

Wann ist man ein Mann. L'homme grec dans l'Antiquité, du berceau au cercueil. Une exposition présentée comme un jeu de l'oie par l'Antikenmuseum de Bâle. Brillant. (Jusqu'au 30 mars, www.antikenmuseumbasel.ch)

No Name Design. La collection d'objets quotidiens et anonymes de Franco Clivio, présentée au Mudac. Mais oui, le design peut servir à quelque chose! (Jusqu'au 4 février, www.mudac.ch)

Les cinq choix raisonnés

 

Sehnsucht nach Persien. La Perse d'hier et l'Iran d'aujourd'hui. Une confrontation d’œuvres, placée sous le signe de la rencontre avec l’Occident, au Museum Rietberg. (Jusqu'au 12 janvier, www.rietberg.ch)

Konrad Witz et Genève. Le dossier de la restauration du retable de la cathédrale Saint-Pierre, exécuté par Witz en 1444. Une exposition clandestine du Musée d'art et d'histoire. (Jusqu'au 23 février, www.ville-ge.ch/mah)

Pierrette Bloch, L'intervalle. A 85 ans, la dessinatrice et tisseuse de crins fait l'objet d'une grande rétrospective au Musée Jenisch de Vevey. Une initiative à soutenir. (Jusqu'au 28 janvier, www.museejenisch.ch)

Piet Mondrian-Barnett Newman-Dan Flavin. Le Kunstmuseum de Bâle se place sous le signe du minimalisme et des trois couleurs primaires. Luxueux, mais froid. (Jusqu'au 19 janvier, www.kunstmuseumbasel.ch)

Le regard du bègue. Comment dire les choses deux fois sans se répéter vraiment. Une intelligente exposition du Mamco au quatrième étage, faite à partir de ses collections. (Jusqu'au 12 janvier, www.mamco.ch)

Les cinq rejets

 

Le sexe faible. Le Kunstmuseum de Berne parle des hommes d'aujourd'hui. Du n'importe quoi présenté n'importe comment avec, en prime, beaucoup de vidéos. (Jusqu'au 9 février, www.kunstmuseumbern.ch)

Mastering Design. Les produits tourmentés et laids sortis des écoles de Londres et d'Eindhoven. Il y a de quoi s'inquiéter pour l'avenir au Mudac. (Jusqu'au 9 février, www.mudac.ch)

Delphine Reist, La chute. Le Mamco livre une salle immense à la Genevoise, qui en a juste défoncé le plafond. Minimalisme ou foutage de gueule? (Jusqu'au 12 janvier, www.mamco.ch)

Edvard Munch, 150 œuvres gravées. Le Kunsthaus, qui possède la plus belle série de toiles du Norvégien hors de son pays, en montre toute la gravure. Trop, c'est trop! (Jusqu'au 12 janvier, www.kunsthaus.ch)

Thomas Schütte. Je ne suis pas fan, mais pas fan du tout de la création du sculpteur allemand néo-figuratif, que présente la Fondation Beyeler à Riehen. Je trouve ça laid. C'est un choix. (Jusqu'au 2 février, www.fondationbeyeler.ch)

 

Photo (Mamco): "La chute" selon Delphine Reist. Je n'aime pas.

Prochaine chronique le mardi 10 décembre. 200e chronique. Comment se sent-on après plus d'un million de signes?

Du même auteur

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info

Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."