Marichchristopher

CO-FONDATEUR DE MY SKY

Entrepreneur passionné, Christopher Marich est titulaire d’un diplôme de l’Ecole Hôtelière de Lausanne. Spécialisé dans le marché de l’aviation d’affaires depuis 7 ans, il est co-fondateur et directeur de la stratégie du groupe My Sky, implanté à Lausanne, Londres et Moscou qui est actif dans la gestion, l'optimisation financière et l’audit aéronautiques.

Pilatus : comment occuper une niche

  • Le Pilatus PC24 aux abords du Cervin.

    Crédits: Pilatus
  • Le PC-21 en écolage militaire.

    Crédits: Pilatus AIrcraft
  • Le PC-12, capable d'atterrir sur une piste en terre.

    Crédits: Pilatus AIrcraft
  • La cabine spacieuse du PC-12.

    Crédits: Pilatus AIrcraft

La maison Pilatus, basée à Stans, fait depuis des années la fierté aéronautique de la Suisse tant dans le domaine militaire que civil.

Cette année va marquer un "milestone" important pour l’entreprise puisqu’elle s’apprête à livrer son premier jet d’affaires, dont la production est déjà "sold out" pour les prochaines années. Comment expliquer cette success story made in chez nous ?

L’avantage compétitif de Pilatus est que l'entreprise s’est toujours positionnée dans les niches du marché en proposant des produits très spécifiques, à contre-pied de la majorité des constructeurs qui s’efforcent des créer des produits qui conviennent au plus grand nombre.

La gamme de produits actuelle de Pilatus le démontre aisément:

Le PC-6 tout d’abord, appelé par les aficionados le Porter. C’est l’avion-cargo monomoteur le plus performant au monde, le land rover defender des airs : il peut se poser et décoller virtuellement n’importe où et il est d’une robustesse à toute épreuve (la preuve, cela fait 50 ans qu’il est produit). C’est l’avion préféré des bases de parachutistes, des bush pilots et des armées d’Afrique et d’Asie.

Les gammes PC-7, PC-9 et PC-21 sont les uniques avions d’entraînement militaires qui permettent aux armées de voler comme sur un chasseur, qui vaut plusieurs dizaines de millions, à des coûts beaucoup plus compétitifs.

Le PC-12 finalement est un avion mono turbo propulseur d’affaires qui dispose de la plus grande cabine sur le marché (voir lien de la visite virtuelle) et offre des performances exceptionnelles, lui donnant accès à 2500 aéroports de plus que ses cousins à réaction en Europe. Il dispose de 6 à 8 places assises en configuration VIP mais est aussi largement utilisé pour les évacuations sanitaires à cause de sa grande porte cargo et de sa polyvalence.

Toutes les gammes de Pilatus ont un succès indéniable : Le 1500ème exemplaire du PC-12 a été produit cette année et c’est l’avion d’affaires qui garde la meilleure cote sur le marché de l’occasion. LE PC-6 a été construit à 600 exemplaires, la première version remontant à 1959, et les PC-9 et 21 sont actuellement les avions d’entraînement les plus populaires au monde avec respectivement 240 et 130 exemplaires vendus.

Le dénominateur commun de tous ces avions, vous l’aurez peut-être remarqué, est qu’ils sont tous des mono moteur à turbo propulseur (soit à hélice).

Avec le PC-24, un bi réacteur, Pilatus ne sort elle pas de sa zone de confort ? Est-elle en train de devenir trop "mainstream"?

La réponse est non, car malgré ce changement radical de configuration, Pilatus fait tout pour « nichiser » son nouveau bébé. Cela commence sur le papier où à la place de l’intégrer dans une catégorie existante, sorte de référence utilisée par l’industrie, Pilatus lui a créé une nouvelle catégorie : le super versatile jet.

Cela continue dans les fait, puisque le PC-24 sera équipé de spécificités dont aucun autre jet de catégorie similaire ne dispose : une porte cargo latérale, une configuration de cabine modifiable en tout temps, la possibilité d’atterrir sur des surfaces non goudronnées, une soute accessible en vol, et la liste continue…

Ces arguments ont fait mouche : à ce jour, 81 appareils sont vendus avant même le premier vol passagers, et Pilatus a temporairement fermé le carnet de commandes, victime de son succès.

Le développement de Pilatus est en marche et rien ne semble pouvoir l'arrêter pour le moment.

Du même auteur

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."