Etienne Dumont

CRITIQUE D'ART

Né en 1948, Etienne Dumont a fait à Genève des études qui lui ont été peu utiles. Latin, grec, droit. Juriste raté, il a bifurqué vers le journalisme. Le plus souvent aux rubriques culturelles, il a travaillé de mars 1974 à mai 2013 à la "Tribune de Genève", en commençant par parler de cinéma. Sont ensuite venus les beaux-arts et les livres. A part ça, comme vous pouvez le voir, rien à signaler.

CHOIX/Ma sélection des expositions suisses du jour. Les élus et les exclus

Crédits: Keystone

C'est l'été, quoiqu'il puisse sembler. Les institutions suisses ont donc regarni leurs murs, histoire de séduire des visiteurs. Il y a comme toujours trop d'inaugurations en même temps, avec l'inévitable effet de canalisation bouchée après l'inondation. Je n'ai bien sûr pas tout vu même en «allant à l'essentiel», comme on dit aujourd'hui. Il me manque aussi bien Picasso, l’œuvre ultime, Hommage à Jacqueline de la Fondation Gianadda (jusqu'au 20 novembre) que And Now The Good News, œuvres de la collection Annette et Peter Nobel au LAC de Lugano (jusqu'au 15 août). Dans cette sélection, il n'y aura néanmoins pas assez de place pour tout le monde. J'ai retiré de la liste Basquiat, Dubuffet, Soulages, Une collection privée de l'Hermitage de Lausanne (jusqu'au 30 octobre) comme Origines et Horizon, La collection Nestlé au Musée Jenisch de Vevey (jusqu'au 2 octobre). 

Mes cinq coups de cœur

Amazonie, le chamane et la pensée de la forêt, au MEG de Genève. Le musée d'ethnographie possède une belle collection amazonienne. Son dixième, soit 500 pièces, est présenté dans une scénographie spectaculaire. Il y a là beaucoup de plumes (Jusqu'au 8 janvier, www.ville-ge.ch/meg)
Francis Picabia, au Kunsthaus de Zurich. On aime ou on déteste ce trublion, qui a adopté tous les styles, de l'impressionnisme à l'abstraction, pour mieux s'en jouer. En partenariat avec le MoMA de New York, Zurich en propose la meilleure rétrospective possible. (Jusqu'au 25 septembre, www.kunsthaus.ch)
Steeve Iuncker, se mettre au monde à l'Elysée de Lausanne. Quels sont aujourd'hui les rites menant au passage à l'âge adulte? Comment procéder, alors qu'il n'existe plus de règles? Une série d'images qui vont au-delà du reportage pour créer une véritable œuvre. (Jusqu'au 28 août, www.elysee.ch)
Urs Fischer-Faux amis au Musée d'art et d'histoire de Genève. Montée par Massimilano Gioni, en puisant dans l'énorme stock de la collection Dakis Joannou, la bonne surprise du MAH. Fischer est entouré de jeff Koons, de Maurizio Cattelan ou de Kiki Smith (jusqu'au 17 juillet, www.mah-geneve.ch)
Le voyage aux Indes, au château de Nyon. De 1740 à 1780, de riches familles suisses ont commandé en Chine des services de porcelaine à leurs armoiries. Cette ravissante exposition déborde sur les jetons de jeu en nacre et l'argenterie. (Jusqu'au 23 octobre, www.chateaudenyon.ch

Mes cinq choix raisonnés

Piero Manzoni, achromes, au Musée cantonal des beaux-arts de Lausanne. Mort en 1963 à 29 ans, le Milanais laisse un œuvre allant vers un dépouillement intégral. Achrome ne signifie ici pas blanc, mais sans couleur. Une rétrospective réussie. (Jusqu'au 25 septembre, www.musees-vd.ch)
Maximilien de Meuron au Musée d'art et d'histoire de Neuchâtel. C'est le père des beaux-arts neuchâtelois. Formé à Rome, cet aristocratique paysagiste du XIXe siècle a créé quelques-uns des premières vues réalistes des Alpes. Il restait à redécouvrir. (jusqu'au 16 octobre, www.mahn.ch)
Danse avec les étoiles, à la Maison d'Ailleurs d'Yverdon. Mais oui! La science-fiction s'occupe aussi des beaux-arts. L'exposition le prouve en montrant des publications anciennes, des réalités virtuelles et une étonnante installation interactive du duo NYZT (Jusqu'au 28 août, www.ailleurs.ch)
Michael Landy, Out of Order au Museum Tinguely de Bâle. A 53 ans, l'artiste anglais reste un enfant terrible en perturbant le public avec des performances et des installations iconoclastes. C'est aussi un dessinateur et graveur tout ce qu'il y a de plus classique. (Jusqu'au 25 septembre, www.tinguely.ch)
Passionnément céramique, à l'Ariana de Genève. Collectionneur boulimique, Frank Nievergelt a créé un ensemble de 900 pièces de grès ou de faïence. En voici un choix, présenté sur deux étages. Cette sélection restera à titre de don dans l'institution. (Jusqu'au 25 septembre, www.ariana-geneve.ch)

Je n'ai pas beaucoup aimé 

Sculpture On The Move au Kunstmuseum de Bâle. Si l'extension de l'institution constitue une réussite, que dire de l'exposition sur la sculpture depuis 1945? Qu'elle est un peu ennuyeuse, surtout dans sa conclusion au Museum für Gegenwartskunst? (jusqu'au 18 septembre, www.kunstmuseumbasel.ch)
Sonia Kacem au Centre d'art contemporain de Genève. Ancien Prix Manor, la Genevoise d'adoption a créé deux installations, dont l'une avec des créations masquées par un rideau de plastique noir. Tout cela apparaît assez vain, en dépit du lourd verbiage explicatif. (Jusqu'au 14 août, www.centre.ch)
Moderne Meister au Kunstmuseum de Berne. En réunissant les toiles acquises par l'institution depuis 1933, l'exposition entend poser le problème de l'«art dégénéré», selon les nazis. Les tableaux sont beaux, mais que de confusions intellectuelles! (Jusqu'au 21 août, www.kunstmuseumnbern.ch)
Alexander Calder & Fischli/Weiss à la Fondation Beyeler de Bâle. Les confrontation sont à la mode. Celle-ci se place sous le signe de l'équilibre instable. Les pièces se révèlent de qualité, mais la mayonnaise n'a pas pris. Chacun reste dans son coin. (Jusqu'au 4 septembre, www.fondationbeyeler.ch)
La mémoire du futur à l'Elysée de Lausanne. Certains procédés anciens, du daguerréotype au cyanotype, peuvent intéresser des plasticiens contemporains. C'est le départ d'une réflexion un peu surabondante, mâtinée d'aperçus sur les techniques d'avenir. (Jusqu'au 28 août, www.elysee.ch)

Le ratage de l'année

Révélations au Musée Rath de Genève. Annoncée et repoussée, l'exposition réunissant les forces photographiques genevoises a enfin lieu. Treize institutions sont entrées au chausse-pied dans un petit bâtiment. Le résultat laisse pantois. Quel fatras! (Jusqu'au 11 septembre, www.institutions.ville-geneve.ch)

Photo (Keystone): L'installation interactive de Claire B. et d'Adrien M. de XYZT à la Maison d'Ailleurs d'Yverdon.

Prochaine chronique le mercredi 22 juin. Un palais de Palerme victime du fisc.

 

 

 

 

 

 

Du même auteur

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info

Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."