Francois Hofer

FONDATEUR DE CHOCOLIC

Suite à un bachelor en Management à HEC Lausanne, François Hofer fonde le site www.produitsdici.ch qui permet de créer son propre coffret cadeau avec des produits régionaux. Puis, il reprend ses études à temps partiel et effectue depuis septembre 2012 son master en Systèmes d’Information aux universités de Neuchâtel et de Lausanne. Sa première expérience entrepreneuriale ne décollant pas comme il le souhaite, il la met de côté et se lance dans une nouvelle aventure en créant la marque Chocolic qui regroupe des spiritueux aromatisés au chocolat, comme du vin, de la liqueur ou de la bière. Il s’occupe de l’importation et de la distribution de tous ces produits en Suisse.

Tous les jours il est confronté à de nouveaux défis qui jonchent le chemin d’un entrepreneur.

Choisissez bien votre informaticien

Les nouvelles technologies, notamment l’informatique et l’internet, ont permis à de nombreux entrepreneurs de se lancer dans leur projet sans avoir besoin de beaucoup de moyens. La majorité de l’investissement sera fait dans le site internet ou dans l’application mobile qui permettra de révolutionner le monde.

Fort de ce constat on peut séparer les entrepreneurs en 2 catégories : ceux qui savent programmer et les autres. Pour ma part, j’ai commencé mon expérience entrepreneuriale dans la seconde catégorie. J’avais l’idée de créer un site qui permettrait de créer son coffret personnalisé avec des produits régionaux.

Je suis donc parti à la recherche de quelqu’un qui pourrait me créer mon site. J’ai rapidement pris contact avec un étudiant en informatique à l’EPFL. Ce dernier était très bon en informatique, mais n’avait jamais réalisé de projet commercial. Suite à plusieurs rencontres où je lui ai expliqué ce que je voulais, il m’a créé un site qui, malheureusement, correspondait parfaitement à ce que j’avais demandé. Je dis bien malheureusement, car n’ayant moi même aucune connaissance en informatique, mes demandes ne correspondaient pas à ce qu’un informaticien peut faire de mieux en terme d’e-commerce.

J’ai rapidement reçu de nombreuses remarques constructives de la part de mes premiers clients, à propos des différents aspects de mon site à améliorer. Mon premier informaticien n’avait plus de temps à consacrer à mon projet car il commençait un stage. Je suis donc reparti à la recherche de quelqu’un pouvant m’améliorer mon site. Cette fois je me suis tourné vers des informaticiens spécialisés dans la conception de site web. Le prix n’avait plus grand chose « d’ami », mais j’avais rapidement besoin d’un certain nombre d’améliorations.

Toutes ces améliorations n’avaient pas été pensées lors de la création du site, il a donc fallu reprendre les choses presque à zéro. Après 2 nouveaux mois de travail, j’avais un nouveau site bien plus fonctionnel que le premier mais qui m’a coûté une grande partie de mon investissement dans ma société.

J’ai continué de recevoir différents conseils pour continuer d’améliorer mon site, mais à chaque fois l’informaticien me demandait 50, 100, 200 chf pour faire ces petites modifications et je n’avais plus le budget ! Mon erreur lors de mon travail avec ce 2ème programmeur aura été de ne pas être assez précis lors de l’élaboration du devis.

A cette époque je devais choisir dans quelle voie continuer mes études, et cette expérience m’a bien aidé dans mon choix. Je me suis inscrit au master en Systèmes d’Informations à l’université à Lausanne. Cette formation n’allait pas faire de moi un informaticien, mais allait me permettre de comprendre leur fonctionnement  et donc éviter de refaire les mêmes erreurs.

Je ne peux pas conseiller à tous ceux qui souhaitent créer leur start-up de suivre une formation comme la mienne, mais prenez garde de bien choisir celui qui va créer votre plateforme révolutionnaire.

Du même auteur

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info

Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."