Nicolas Herrmann

GESTIONNAIRE PATRIMONIAL ET SPÉCIALISTE EN TRANSMISSION D’ENTREPRISES AUPRÈS DE LA BANQUE PIGUET GALLAND & CIE SA À GENÈVE

Nicolas Herrmann a un parcours atypique et varié. Ses connaissances en fiscalité, prévoyance, droit matrimonial et successoral en font le répondant pour une analyse globale du patrimoine de ses clients.

Après avoir occupé des fonctions de management au sein de plusieurs multinationales, il a orienté sa carrière dans le secteur bancaire où il a exercé en tant que responsable d’équipes et de gestionnaire patrimonial.

En 2005, il a rejoint une grande banque pour intégrer une équipe spécialisée dédiée aux entrepreneurs en tant que gestionnaire patrimonial senior et spécialiste de la transmission d’entreprises. Souhaitant passer de la théorie à la pratique, il a été entrepreneur lui-même de 2008 à 2013 avant de rejoindre la Banque Piguet Galland & Cie SA. Etablissement au sein duquel il lance plusieurs initiatives traitant du domaine complexe et passionnant lié à la transmission d'entreprises dont la mise en place de séminaires de formation spécifiquement dédiés aux cédants et aux repreneurs.

Chef d'entreprise, un One Man Show pas forcément drôle

One Man Show : spectacle incarné par une seule personne. Forme de spectacle dont principalement les humoristes sont très friands.

A la lecture de cette définition, on peut aisément tirer un parallèle entre le One man show et le rôle du chef d’entreprise qui, dans bon nombre de sociétés, occupe à lui seul tous les postes importants. Dès lors, il représente presque à lui seul "la valeur" de l'entreprise.

Parallèle d’autant plus réel lorsque que l’on peut entendre des affirmations telles que: "je n’ai pas besoin de réfléchir à ma succession, moi je suis comme un artiste, je veux mourir sur scène..."

Il suffit de remplacer « scène » par « mon entreprise », et on y est.

Pour ces entrepreneurs là, qui ont très souvent largement dépassé l’âge de la retraite, toute notion de succession est malheureusement bannie. On assiste souvent à un auto-sabotage de tout processus de transmission avec le risque de voir l’entreprise « partir » avec lui.

Heureusement pour notre économie et la sauvegarde des emplois, il y a des chefs d’entreprises qui ont pris la décision de passer le témoin. Ces derniers doivent garder en mémoire que le processus de transmission prend beaucoup de temps et d’énergie. Pour que la réussite soit au rendez-vous, ils doivent s’entraîner moralement et physiquement. Du reste, un peu comme le fait un artiste avant de monter sur scène.

En moyenne, et lorsque tous les feux sont au vert, le processus de transmission d’une petite entreprise se déroulera sur une période de 24 mois au minimum.

C’est une tâche qui viendra s’ajouter à toutes les autres activités journalières du chef d’entreprise, et si elle est mal gérée ou mal anticipée, elle pourra provoquer un stress supplémentaire qui pourrait avoir un impact non négligeable sur la santé de l’entrepreneur ainsi que sur la marche des affaires. Et donc sur la transaction de vente de l’entreprise.

Une fois que l’entrepreneur aura pris la décision de transmettre sa société, il devra considérer cet objectif comme prioritaire. Il devra impérativement déléguer certaines tâches dirigeantes à ses plus proches collaborateurs.

Il pourrait par exemple commencer par créer un comité de direction en nommant des responsables par type d’activité ou par secteur. En les réunissant une fois par semaine, ou plus si besoin, il pourra garder le contact avec les affaires et se consacrer pleinement à la préparation de sa succession.

Plus tôt le cédant prendra cette initiative, plus tôt il pourra se concentrer sur l’aspect le plus important qui est souvent pris à la légère : penser à préparer son propre avenir, et pourquoi pas en se lançant dans le One Man Show.

Du même auteur

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info

Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."