Chantal De Senger

JOURNALISTE

Licenciée des Hautes Etudes Internationales de Genève (IHEID) en 2001, Chantal de Senger obtient par la suite un Master en médias et communication à l'Université de Genève. Après avoir hésité à travailler dans une organisation internationale, elle décide de débuter sa carrière au sein de la radio genevoise Radio Lac. Depuis 2010, Chantal est journaliste pour le magazine Bilan. Elle contribue aux grands dossiers de couverture, réalise avec passion des portraits d'entrepreneurs, met en avant les PME et les startups de la région romande. En grande amatrice de vin et de gastronomie, elle a lancé le supplément Au fil du goût, encarté deux fois par année dans le magazine Bilan. Chantal est depuis 2019 rédactrice en chef adjointe du magazine Bilan et responsable du hors série national Luxe by Bilan et Luxe by Finanz und Wirtschaft.

Stop au procureur bashing

Scandale Est-ce que les supposées ambitions politiques du PLR Olivier Jornot font tellement d’envieux du côté de la gauche, voire de son propre parti? Est-ce la spirale d’un lynchage médiatique? Est-ce une Genferei supplémentaire? En tous les cas, la prétendue «affaire» concernant le comportement du procureur général du canton de Genève lors d’une fête du parquet étonne plus d’une personne. 

Parmi les réactions entendues, certains se demandent s’il faut se méfier de tous ses collègues et de ses proches. 

D’autres s’inquiètent que les élus n’aient plus le droit de faire la fête dans un cercle privé. 

Et finalement, en voyant les supposées photographies compromettantes du procureur général mettant sa main sur le dos d’une subordonnée, beaucoup pensent que l’avenir de la presse dans notre pays n’augure rien de bon. 

En effet, les médias qui ont évoqué, sans relâche, le devoir d’exemplarité d’Olivier Jornot ont-ils pris le temps de fouiller les mœurs et habitudes – j’imagine pas toujours orthodoxes – de tous les élus du peuple? 

Personne n’est parfait. 

Et puis, ce qui compte avant tout, n’est-ce pas la qualité du travail de ces élus? Laissons-les s’amuser dans leur vie privée 

tant qu’il n’y a rien d’illégal! 

Malheureusement, l’esprit de Calvin – voire un néopuritanisme – est bel et bien toujours ancré au sein des mentalités genevoises… Est-ce qu’un esprit si peu joyeux en serait pour autant plus compétent? Le débat est lancé.  

Du même auteur

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."