Marmierpascal

DIRECTEUR DE SWISSNEX CHINA

Après avoir passé plus de 10 ans à Boston, Pascal Marmier a récemment rejoint un autre réseau swissnex, celui de Chine basé à Shanghai. Passionné de science et d'innovation, il travaille avec son équipe à promouvoir l’excellence de la Suisse dans ces domaines, renforcer les liens académiques en Chine et créer une communauté d’innovateurs et d’entrepreneurs. Gradué de l’Université de Lausanne, Pascal a aussi suivi une formation postgrade à Boston University et obtenu un MBA de MIT. En plus de chercher les meilleurs talents en science et technologie, il essaie aussi de trouver les meilleurs endroits pour courir dans une ville à forte densité de population.

Ces spin-off de l'EPFL qui percent en Chine

Cette année, l’EPFL est à l’honneur en Chine pour la qualité des talents qur l'école fait naître dans le domaine entrepreneurial. On connaît bien les spin-off qui restent sur le campus à Lausanne ou dans la région, mais avec la globalisation croissante des startup, il est intéressant de se pencher sur quelques profils qui ont quitté la Suisse pour poursuivre leur rêve d’entrepreneur en Chine. Etant donnée la diversité de nationalités sur le campus, la communauté d’alumni qui créent des sociétés à l’étranger ne cesse de grandir.

Ainsi, à Pékin, cette année, ce sont deux anciens de l'EPFL qui ont été reconnus par le gouvernement pour leur expertise et le potentiel de leur carrière. Une reconnaissance qui tombe à pic: l’EPFL développe de plus en plus son offre de services pour les alumni, notamment en leur offrant des plateformes de connexion pour trouver financement ou partenaires. En Chine, d’excellents ambassadeurs sont ainsi présents sur la scène tech locale.

Tout d’abord, Hai Zhan, CEO de Eayun, une société bien positionnée dans le domaine du cloud computing qui est en pleine croissance en Chine et réservé, en grande partie, aux sociétés indigènes. Eayun facilite l’accès à un espace privatif dans le cloud et peut déjà se targuer de plusieurs clients impressionnants comme China Telecom. La société poursuit une étroite collaboration avec l'EPFL et a récemment accueilli un stagiaire de l’école.

Déjà plus avancé dans sa carrière, Fan Lu bénéficie d’une longue expérience entrepreneuriale aux Etats-Unis et en Chine. Depuis cinq ans, il dirige une startup qui applique la réalité augmentée à des applications mobiles pour découvrir des villes ou des lieux touristiques. Expert en technologie internet, il a déjà fondé plusieurs sociétés après son PhD à l'EPFL.

Nul doute que d’autres entrepreneurs se verront aussi récompensés pour leurs produits ou services. Il est donc important de se connecter à cet écosystème en développement en Chine qui va continuer à produire d’importantes sociétés tech. Avec ces exemples liés à l’EPFL, on comprend qu’il existe d’autres flux de capitaux ou de talents que ceux dirigés vers la Silicon Valley. Un grand potentiel pour développer les startup de demain!

Du même auteur

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info

"Tout ce qui compte.
Pour vous."