Marmierpascal

DIRECTEUR DE SWISSNEX CHINA

Après avoir passé plus de 10 ans à Boston, Pascal Marmier a récemment rejoint un autre réseau swissnex, celui de Chine basé à Shanghai. Passionné de science et d'innovation, il travaille avec son équipe à promouvoir l’excellence de la Suisse dans ces domaines, renforcer les liens académiques en Chine et créer une communauté d’innovateurs et d’entrepreneurs. Gradué de l’Université de Lausanne, Pascal a aussi suivi une formation postgrade à Boston University et obtenu un MBA de MIT. En plus de chercher les meilleurs talents en science et technologie, il essaie aussi de trouver les meilleurs endroits pour courir dans une ville à forte densité de population.

Ces produits suisses peu connus qui sont célèbres en Chine (1)

Les conditions particulières qui existent en Chine font le bonheur de plusieurs produits suisses qui ne sont pas forcément très populaires dans leur pays d’origine. Qui connaît par exemple la société  IQAir qui a été fondée en 1963?

Elle ne publie pas son chiffre d’affaires en Chine, mais son produit phare est fort prisé de la communauté expat et des Chinois inquiets des effets de la pollution sur la santé. De quoi s’agit-il ? D’un purificateur d’air à usage commercial ou résidentiel. Le message marketing est simple : utilisez notre produit pour réduire la pollution due aux fines particules et protéger votre santé.

On reconnaît plusieurs caractéristiques suisses au produit. Tout d’abord le design: simple, efficace et bien pensé. Ensuite, la technologie autour d’un système de multiples filtres basée sur des années de développement. Enfin, c’est un produit dont le prix pour les meilleurs modèles (près de 2000 CHF) le place dans le haut de gamme par rapport à ses concurrents. Cela n’effraie pas les acheteurs qui équipent autant bureaux que maisons pour s’assurer une bonne qualité d’air. Mais cela attire aussi les compétiteurs et n’importe quel magasin offre désormais un vaste choix de produits.

Etant donné l’ampleur du problème, il reste encore de la place pour de l’innovation dans le domaine de la pollution atmosphérique. On parle notamment souvent ici d’apps qui pourraient donner des mesures précises du niveau de PM 2.5 (les particules les plus fines) et alerter les utilisateurs des mesures à prendre. Il y aurait certainement aussi des produits utiles à développer dans le marché des masques, très utilisés, notamment par les cyclistes.

 

Du même auteur

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info

Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."