Bertrand Saillen

PRÉSIDENT DU SWISS WEB PROGRAM FESTIVAL PRÉSIDENT DU CONSEIL D'ADMINISTRATION ET CEO DE MEDIAPROFIL SA

Bertrand Saillen débute ses études en Valais dans l'hôtellerie et le tourisme. Sa passion pour l'audiovisuel et plusieurs opportunités l'attirent rapidement sur les bords du Léman. A 22 ans, il obtient un brevet fédéral de planificateur en communication de marketing au SAWI à Lausanne. Dès 2003, il rejoint la société Mediaprofil à Vevey dans laquelle il exerce le rôle de producteur. En 2009, il est nommé directeur de Mediaprofil et en 2013 il reprend la présidence du Conseil d'administration de cette société de production audiovisuelle veveysanne forte aujourd'hui d'une vingtaine d'employés. Mediaprofil est aujourd'hui une des sociétés leader du marché et reconnue pour son dynamisme et son développement vers les nouveaux moyens de diffusion.

En 2014 il décide, parallèlement à ses activités professionnelles, de lancer le Swiss Web Program Festival afin de proposer aux acteurs suisses et internationaux une vraie plateforme d'échange et de communication autour du développement audiovisuel sur le web. Passionné de gastronomie et d'oenologie, il partage volontiers des moments de convivialité autour d'une bonne table.

Censurez-moi et vite!

Levée de boucliers en France contre la diffusion sur Youtube d'une nouvelle émission intitulée "Recettes Pompettes" dont le concept canadien est plutôt simple et percutant. Un invité vient faire à manger en compagnie de l'animateur "Monsieur Poulpe" et consomme de l'alcool, avec assurément peu de retenue, durant la durée du tournage de cette nouvelle série produite par le collectif Studio Bagel.

Sur le fond, je peux aisément comprendre que l'Association nationale française de prévention en alcoologie et addictologie puisse  percevoir ce programme comme peu adéquat face à son combat, mais de là à demander une interdiction de diffusion, il y a pour moi une étape qui ne doit pas être franchie.

Pour chaque liberté, il devient courant de vouloir censurer dans une projection systématique des dérives d'une minorité. Je demande alors haut et fort que l'on interdise la diffusion,  des courses de F1 afin d'éviter d'inspirer les fous du volant, de Koh Lanta qui froisse grandement les nutritionnistes et enfin des Anges de la télé-réalité qui décrédibilise complètement le travail des profs d'histoire-géo, et pas seulement. 

Je deviens certainement pour les plus jeunes un de ces cons qui disent que c'était mieux avant. Même si ce n'était peut-être pas mieux, c'était en tous les cas possible…

Devons-nous accepter une société qui diffuse du contenu sans filtre ni retenue sur les réseaux sociaux et qui parallèlement s’accorde la légitimité de censurer les créateurs? La prévention peut aussi passer par la provocation car je crois plus que jamais à la capacité de discernement du public face aux messages audiovisuels.

 

Du même auteur

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info

Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."