ANCIEN RÉDACTEUR EN CHEF ADJOINT À BILAN

Dino Auciello a été rédacteur en chef adjoint à Bilan, responsable de bilan.ch, de novembre 2014 à juillet 2017. Il a rejoint Bilan en 2010, après avoir terminé ses études à l’Académie du Journalisme et des Médias de Neuchâtel.

Ce n’est pas un simple projet informatique

L’étude est révélatrice. Plus de la moitié des 700 entreprises interrogées par E&Y se disent peu ou pas du tout concernées par l’impact des technologies numériques sur leur modèle d’affaires. Or, la numérisation s’est bien étendue à tous les secteurs, du commerce de détail à la finance, en passant par l’industrie des machines. Pour certaines PME, il s’agit de s’adapter pour survivre.

La réalité est cependant plus complexe. Les entreprises, petites et grandes, ont pour la plupart cerné les enjeux, mais elles manquent de moyens financiers et humains pour bien prendre ce virage. Et surtout… par où commencer ? 

Il va sans dire que la transformation numérique ne peut se faire du jour au lendemain. Elle doit s’opérer étape par étape, passer par des échecs, des réussites, des changements de direction inattendus. Le plus important : qu’elle reste continue et réactive. Et surtout, qu’elle implique toutes les couches de l’entreprise, orchestrée par son top management qui, lui, doit être convaincu de sa mission. Agir d’une seule voix pour doper sa compétitivité: une démarche primordiale pour éviter que cette transformation ne devienne qu’un simple projet informatique auquel personne ne croit… pas même le département IT.  

Des outils pour se lancer

Devenu un acteur clé de cette transition, Swisscom développe des outils pour accompagner les secteurs privé et public dans leur mue. Dans ce supplément «Entreprises : le virage numérique» réalisé avec le soutien de Swisscom, Bilan vous propose un panorama des multiples facettes de la numérisation. 

Découvrez dans ces pages comment l’internet des objets donne un nouveau souffle au fabricant de matelas haut de gamme Elite (p.6). La Banque Cantonale Neuchâteloise prouve qu’il n’y a pas besoin de chantiers massifs pour sauter à pieds joints dans l’ère numérique (p.12). Chez les vélos électriques Stromer, la technologie machine-to-machine a donné naissance à un modèle à l’avant-garde (p.23). 

Le secteur public, quant à lui, n’est pas épargné par cette révolution. Les villes deviennent de plus en plus «intelligentes» grâce à la masse de données récoltées et étudiées pour améliorer l’aménagement urbain et contribuer ainsi au bien-être des habitants et visiteurs. Démonstration avec les Alpes vaudoises (p.14) et Montreux (p.20), des régions suisses précurseurs en la matière. 

Evoluant dans un secteur frontalement touché par la numérisation, Swisscom a dû rapidement prendre en main sa propre transformation. Son mot d’ordre: «Toujours anticiper, en restant agile et attentif» (p.32). Une toute nouvelle culture d’entreprise qui se développe notamment en explorant, dans le détail, ce qui émerge des écosystèmes innovants. A commencer par la Silicon Valley (p.26). 

Bonne lecture.

Du même auteur

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info

Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."