Nivez C Photoa

JOURNALISTE

Journaliste en France depuis 1990, d’abord comme reporter et journaliste dans le secteur de la musique, puis dans les nouvelles technologies, internet et l’entrepreneuriat. Après 20 ans en France, j’ai migré en Suisse et à Genève ou je vis et travaille désormais sur ma nouvelle passion: l’alimentation et la santé.

J’ai fait l’essentiel de mon parcours dans l’audiovisuel français (France Inter, France Info, Europe1, ou encore Canal+). Désormais journaliste freelance en Suisse, j’ai signé une série d’articles pour le quotidien suisse-romand Le Temps et travaille désormais pour BILAN où je tiens la rubrique mensuelle « Santé & Nutrition ».

Vous pouvez aussi me retrouver sur mes blogs : www.suisse-entrepreneurs.com, galerie de portraits des entrepreneurs que je côtoie en Suisse, et sur LE BONJUS mon nouveau blog consacré aux jus et à l’alimentation.

Sucre ajouté: quand y en a plus, y en a encore!

Nutrition Le constat est sans appel: nous mangeons trop de sucre. C’est un fait évalué par les autorités: chaque Suisse consomme en moyenne 120 g de sucre ajouté par jour alors que la limite recommandée est de 50 g par jour (et de préférence 25 g!). Nous consommons ce sucre sans le savoir avec les sodas, les plats préparés, les yogourts parfumés, toute l’alimentation industrielle est préparée avec du sucre. 

Les grands groupes (Nestlé en tête) ont entendu le message des autorités en août 2016 et se sont engagés à réduire le sucre ajouté dans deux familles d’ingrédients très consommés au petit-déjeuner: les yogourts et les céréales. 

La Confédération vient de contrôler les niveaux de sucre dans 348 yogourts – produits par 7 sociétés – et 186 céréales pour petit-déjeuner. Résultats: les yogourts contiennent 17 g de sucre ajouté en moyenne par pot de 180 g (le maximum observé était de 30,5 g pour un yogourt). Et on trouve 18 g de sucre pour 100 g de céréales en moyenne. C’est plutôt une bonne nouvelle: le niveau de sucre ajouté baisse dans ces aliments. 

La courbe est amorcée sauf que sur le rayon «nouvelles boissons», le sucre explose! Eau de concombre et autres gingers artisanaux proposent des «eaux modifiées» avec 5 à 8 g de sucre ajouté aux 100 ml. Une bouteille de 500 ml d’eau aromatisée contient en moyenne 25 g de sucre! Quand allons-nous taxer toutes ces boissons et les aliments dont on sait qu’ils contiennent trop de sucre, mauvais pour la santé de nos enfants et pour nous?

Du même auteur

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."