Bernard Radon

DIRECTEUR GÉNÉRAL DE COACHING SYSTEMS SARL

"Il y a chez Bernard Radon une quête perpétuelle pour comprendre les mécanismes de la stratégie et du management. Mais comment s’y prend-t-il pour coucher sur papier ce foisonnement d’expériences d'accompagnement de cadres et de cadres dirigeants? Je crois qu’il s’amuse à noter ses idées sur un petit calepin imaginaire. Il les transcrit ensuite sur des petits morceaux d’étoffe qu’il range soigneusement dans une boîte. Et quand le besoin de publier se fait pressant, il les sort, les trie, les arrange et enfin les coud soigneusement les uns avec les autres pour en faire un patchwork très ordonné dont l’image est non seulement cohérente, mais aussi d’une pertinence logique qui interpelle ses lecteurs. Il dit d’ailleurs en substance dans ses différents livres que l’on apprend à connaître son environnement par touches successives, comme si on reliait entre eux les morceaux d’un vaste puzzle. Au final, après avoir pris du temps, acquis et comparé toutes nos connaissances, c’est l’image d’ensemble qui se dégage: les organisations humaines dans toute leur complexité".

Cas d'école: Jean-Charles Legrix, victime d'un tsunami

Le cas

Le conseiller communal Jean-Charles Legrix a été destitué vendredi dernier de ses fonctions. Ses quatre collègues de l'exécutif de La Chaux-de-Fonds (NE) lui ont retiré la présidence de la ville, son portefeuille des Infrastructures et de l'Energie. Cette décision fait suite à un audit demandé par le Conseil communal sur le fonctionnement du dicastère de Jean-Charles Legrix. Les conclusions de ce document parlent notamment de harcèlement sur le lieu de travail et comportement attentatoire.

Des repères pour progresser

Le dénie des faits dans lequel s'enferme notre conseiller communal est intriguant. Pour lui, rien n'est vrai, tout est mensonge, déstabilisation, coups tordus. A l'entendre, il ne lui manque qu'un défaut pour être parfait. Pour sa décharge, une interview de 40 collaborateurs sur 240, que comportait son dicastère, a peu de relevance statistique. Et puis trouver des médisants, bien floutés derrière une caméra, est une vraie sinécure, même pour un journaliste stagiaire… surtout lorsqu'il s'agit d'un homme politique.

Comment en est-on arrivé là ?

Incontestablement, l'homme en impose. Trop sans doute. Et voilà que personne n'ose l'affronter pour lui dire que ses propos attentatoires, dédaigneux, déstabilisants nuisent grandement à sa survie sociale et managériale : va-t-on chercher noise à l'ours avec un couteau suisse ? Sans opposition formelle et persistante, sans feed-back, JCL se sent protégé et par effet induit se sent confirmé dans sa mission de changer le monde de son dicastère chaux-de-fonnier.

Des prescriptions pour agir

Ce cas est un classique du management des Hommes. Une fois la nomination acquise, les premières difficultés surgissent. L'équilibre est périlleux. Vous utilisez un gant de velours et rien n'avance ; vous dirigez avec une main de fer et vos équipes se retournent contre vous. Comme un tsunami, vous ne voyez rien arriver, mais vous voici dans de grandes difficultés. Que reste-t-il à faire à JCL, conseiller communale à la Chaux-de-Fonds ? Faire amende honorable ? Un peu tard devant l'étendu des désastres qu'il a lui-même créés. 

Du même auteur

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info

Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."