Etienne Dumont

CRITIQUE D'ART

Né en 1948, Etienne Dumont a fait à Genève des études qui lui ont été peu utiles. Latin, grec, droit. Juriste raté, il a bifurqué vers le journalisme. Le plus souvent aux rubriques culturelles, il a travaillé de mars 1974 à mai 2013 à la "Tribune de Genève", en commençant par parler de cinéma. Sont ensuite venus les beaux-arts et les livres. A part ça, comme vous pouvez le voir, rien à signaler.

CAROUGE/Art7 propose ce week-end ses... dix vernissages simultanés

Crédits: Félix Studinka, Photo DR

Elles étaient sept il y a douze ans, et cela s'appelait logiquement Art7. Puis (puisqu'il y avait désormais un homme) ils ont été huit à Carouge. Le nom n'a pas changé. Logique, dans ces conditions qu'à dix, après des désistements, des adjonctions et des substitutions, l'organisation se nomme toujours Art7. Elle organise ce week-end ses seconds vernissages communs de l'année. Une idée déjà tentée une fois. 

Comment expliquer la chose? «Par l'attractivité», explique Marianne Brand. «Nous sommes complémentaires et cela fait venir un public très large.» «Nous donnons aussi du temps et de notre temps», ajoute Véronique Philippe-Gache de Ligne13. «Aux Bains, il y a un monde fou et tout se passe en trois heures.» «Et puis les gens aiment Carouge», complète Maya Guidi. «Ce samedi et ce dimanche, nos galeries et les boutiques ouvertes viendront se greffer sur l'envie de faire ici ses courses ou de prendre son brunch.» «Les gens n'ont pas besoin de se presser», précise Jörg Brockmann. «Nous ne fermons pas la porte à 17 heures pile. «Et puis il y a à manger» conclut, pratique comme toujours, Christine Ventouras de Krisal. «C'est indispensable pour créer une convivialité.»

Céramique et peinture 

Je précise qu'il y aura tout de même des œuvres sur les murs ou sur des socles. Des pièces adaptées aux lieux, qui restent tout de même souvent exigus. Les céramiques que Maya Guidi présentera resteront ainsi de petite taille. «Entre quinze et trente centimètres. Elles sont de Jade, qui poursuit un travail figuratif.» C'est la première fois que Maya montre les pièces de la Française, qui font grosse impression en photo. Pas de céramique, en revanche, chez Marianne Brand qui en reste, comme le monde sait, la déesse mère à Carouge. «Je montre Yannick Bonvin Rey, une femme qui fait de la peinture. Son art se situe à la limite de l'abstraction, mais il est permis d'y voir des paysages.» Marianne parle à leur propos de création «méditatives». 

Installé à l'étage hors du centre historique, Jörg Brockmann ne présente que de la photo. «Ce sera cette fois Miguel Ángel Tornaro. Un Andalou faisant partie d'une famille où presque tout le monde pratique le 8e art.» L'Espagnol figurait cette année au programme de Bienne. Il a récemment été présenté dans son pays auprès de classiques comme Picasso et Juan Gris. «Je mettrai aux murs des pièces issues de trois séries, réalisées lors de trois résidences à Berlin, Rome et Madrid.» Tornaro fait des prises de vue. Il utilise ensuite, pour les imbriquer l'une dans l'autre un logiciel, avec sa part de hasard. Il y aura aussi de la photo, mais plus traditionnelle, chez Christine Ventouras de Krisal. «Je proposerai pour la première fois Olivier Robert. On a déjà vu ses œuvres au Musée du Léman. Normal dans la mesure où il travaille sur les miroirs d'eau.» L'essentiel des images, carrées et en noir et blanc, concernera le Japon. Un Japon minimaliste.

Photo, graphisme et design 

Angela Wollny, du Salon Vert, est nouvelle dans l'association. Installée rue Ancienne, elle a d'abord tenu une galerie à Gstaad. Son lieu reprendra de très belles photos, avec des arbres, de Thomas Maisonnasse, dont plusieurs pièces ont été acquises par le Fonds municipal genevois. On avait pu les voir à la Salle Crosnier de l'Athénée. «Mais attention! Je montrerai des pièces nouvelles et une vidéo. Je pense important de montrer à Carouge ce Français vivant à Genève.» Véronique Philippe-Gache, de Ligne13, se voudra plus conceptuelle. «J'accrocherai un jeune Zurichois, Félix Studinka. Il commence par dessiner un arbre. Toujours le même marronnier. Puis, comme jadis Mondrian, il en dégage les structures. Elles définissent des trajectoires aléatoires. A la fin, il n'y a plus que des points colorés sur le tableau.» 

Les absents ont toujours tort. Je vais tout de même vous dire ce que je sais. Séries rares poursuivra son récit de la carrière du dessinateur Exem. Ce sera sauf erreur le sixième épisode. Annick Zufferey est centrée sur le bijou contemporain. Elle alignera cette fois ceux de Tamara Grüner. Le Musée de Carouge garde à l'affiche son exposition, un peu entassée, sur les métiers d'art à Carouge, «Imaginer créer façonner». Nov donnera la parole au jeune design suisse. La galerie entend faire rêver «à une autre notion du luxe».

Onze dès 2017

Voilà. Dès 2017, Art7 comprendra onze participant(e)s, puisque Joy de Rouvre rejoindra le groupe, en le rajeunissant un peu. Marianne Brand, la doyenne, en arrive «à peu près à sa deux cent cinquantième exposition». En additionnant ses années d'activité à Besançon, Véronique Philippe-Gache en est à sa vingt-sixième année d'activité. Christina Ventouras va enfin fêter, «mais je ne sais pas encore comment», son quart de siècle à Krisal. Que voulez-vous? Le temps passe...

Pratique 

«Art7, Vernissages simultanés», à travers Carouge le samedi 5 et le dimanche 6 novembre. Site www.ar7-carouge.com Ouvert de 11h à 17h. Le parcours est consigné dans une brochure illustrée au papier particulièrement luxueux. On dirait du carton!.

N.B. J'en profite pour signaler qu'une nouvelle galerie ouvre à Carouge le vendredi 11 novembre, avec vernissage le 10 dès 17 heures. Il s'agit d'Aubert-Jansem, des noms de Lorraine Aubert et de Bruno Jansem. Le lieu se trouve 11, rue Saint-Victor. Premier artiste exposé (jusqu'au 9 décembre), Wu Hao. Un peintre. Site www.jansemaubert.ch

Photo (DR). Fragment d'une toile de Féix Studinka, présentée par Ligne13. Si si, c'est un arbre!

Texte intercalaire.

 

 

Du même auteur

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info

Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."