Etienne Dumont

CRITIQUE D'ART

Né en 1948, Etienne Dumont a fait à Genève des études qui lui ont été peu utiles. Latin, grec, droit. Juriste raté, il a bifurqué vers le journalisme. Le plus souvent aux rubriques culturelles, il a travaillé de mars 1974 à mai 2013 à la "Tribune de Genève", en commençant par parler de cinéma. Sont ensuite venus les beaux-arts et les livres. A part ça, comme vous pouvez le voir, rien à signaler.

CARAVAGE/Sotheby's a le droit de se tromper

Hasard? Coïncidence astrale? Alors que sort le livre de Bernard Lahire (voir le texte situé juste au-dessus dans la file), un jugement vient de tomber. Cette décision anglaise contredit radicalement l'avis des juges français. Dans le monde anglo-saxon, il reste permis de faire des découvertes, en matière d'art ancien, sans que l'ancien propriétaire puisse se déclarer lésé. 

De quoi s'agit-il? Des «Tricheurs» du Caravage. Lancelot William Thwaytes avait acquis la toile comme anonyme en 1962. Il l'avait alors payée 140 pounds (la livre valait alors bien davantage). L'homme avait remis son bien en vente dans les années 1980. Sotheby's avait estimé qu'il s'agissait d'une copie d'époque de la création originale, considérée comme perdue. L’œuvre s'était vendue 42.000 livres. Une bataille d'experts en a fait l'original, peint vers 1595 pur le cardinal del Monte, protecteur du peintre. Le Kimbell Museum de Fort Worth, au Texas, a acquis le nouveau chef-d’œuvre 10 millions de dollars. Il en a fait plus tard la couverture du catalogue de ses collections.

Attaque pour négligence

Lancelot l'a trouvée saumâtre. On peut le comprendre. Il a donc attaqué Sotheby's il y a de nombreuses années pour négligence. La Haute Cour de Londres vient de lui donner tort. Ce sont apparemment des choses qui peuvent arriver. 

Notons pour la bonne bouche qu'il existe, là aussi, une seconde version des «Tricheurs», apparue aux enchères en 1986. Elle a été acquise par Sir Denis Mahon, qui en soutenait l'autographie. Le Britannique était soutenu par d'autres experts. Mais le poids des nouveaux spécialistes et l'argent du Kimbell l'ont emporté. Cette seconde mouture se voit aujourd'hui exposée dans un petit musée londonien... 

Texte intercalaire. Photo (DR): "Les Tricheurs" du Caravage. La version de Fort Worth.

Du même auteur

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info

Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."