Nivez C Photoa

JOURNALISTE

Journaliste en France depuis 1990, d’abord comme reporter et journaliste dans le secteur de la musique, puis dans les nouvelles technologies, internet et l’entrepreneuriat. Après 20 ans en France, j’ai migré en Suisse et à Genève ou je vis et travaille désormais sur ma nouvelle passion: l’alimentation et la santé.

J’ai fait l’essentiel de mon parcours dans l’audiovisuel français (France Inter, France Info, Europe1, ou encore Canal+). Désormais journaliste freelance en Suisse, j’ai signé une série d’articles pour le quotidien suisse-romand Le Temps et travaille désormais pour BILAN où je tiens la rubrique mensuelle « Santé & Nutrition ».

Vous pouvez aussi me retrouver sur mes blogs : www.suisse-entrepreneurs.com, galerie de portraits des entrepreneurs que je côtoie en Suisse, et sur LE BONJUS mon nouveau blog consacré aux jus et à l’alimentation.

Café, thé ou chocolat ? Géopolitique du petit-déjeuner.

Le passionnant livre « Le monde dans nos tasses » répare une injustice en s’intéressant à l’histoire du petit-déjeuner. Rarement abordé dans l’abondante littérature culinaire, les 3 boissons exotiques du petit-déjeuner : thé café chocolat sont ici étudiées dans toutes leurs dimensions : historique, géographique, économique et même morale. "L’apparition du petit déjeuner au 18ème siècle, n’a rien de locavore" explique Christian Grataloup, l’auteur qui l’affuble même du néologisme de « tropicavore ». Boire du thé, du café ou du chocolat et consommer du sucre au 18ème siècle, c’est consommer des produits de plantations, résultant de l’exploitation esclavagiste.

Le café, arrivé pour la première fois dans la très catholique Venise en 1600 est perçue à ses débuts comme une boisson musulmane provenant de l’empire Ottoman. A l’origine, écrit l’auteur, « la seule méthode de préparation du café était la décoction, le café à la turque actuel. Puis apparait en Europe l’infusion, on fait passer de l’eau sur du café moulu retenu par un filtre, avant que soit inventé au 20ème siècle en Italie, la percolation, qui met l’eau sous pression ».

La courte histoire du café en Europe montre une diffusion rapide dans toutes les classes sociales depuis les premiers consommateurs : les aristocrates, jusqu’aux milieux populaires. L’engouement est tel que le café va se diffuser en quelques décennies. Voltaire buvait jusqu’à 12 tasses de café par jour ! En 1734, J.S. Bach compose « la cantate du café » pour se moquer de l’addiction au café des habitants de Leipzig.

Et le chocolat ? D’abord considéré comme une épice, le cacao est, comme le café, mal perçu à ses débuts dans l’Europe catholique du sud qui trouve chocolat le chocolat trop excitant. Jusqu’à la fin du 18ème siècle, la boisson chaude chocolatée est interdite d’accès aux enfants car elle a la réputation d’être aphrodisiaque.

« Des réseaux d’entrepreneurs alliant les quakers britanniques et les calvinistes suisses sont alors très actifs, ce qui explique le développement très rapide de l’industrie chocolatière helvétique » explique Christian Grataloup. « Le calvinisme s’avère un excellent milieu pour diffuser les tablettes divisées en carrés, dont le fractionnement facile et égalitaire pousse au partage. Les chocolatiers suisses multiplient les innovations. Henri Nestlé, Rodolphe Lindt, Jean Tobler (qui associe le miel au chocolat dans une tablette triangulaire, le Toblerone. Philippe Suchard créé la tablette Milka. Mais c’est un chimiste hollandais Coenraad van Houtten qui invente le chocolat en poudre en 1828.

L’arrière-plan moral et religieux des boissons du petit-déjeuner, tout comme les « routes de la colonisation européenne marquent la géographie du petit-déjeuner » rappelle l’auteur.

 Aujourd’hui, 2 milliards de tasses de café sont bues chaque jour dans le monde, ce qui représente un marché d’environ 12 milliards d’euros par an. Le pays plus grand consommateur de café au monde n’est pas l’Italie mais la Finlande avec 12 kilos de café consommés par an et par habitant.

Le 1er fournisseur de petit-déjeuner au monde est suisse : Nestlé. Fondé en 1866 à Vevey, Nestlé est l’inventeur du café soluble Nescafé en 1938, devenue une marque omniprésente au Japon, ou le café est désormais la boisson du matin. Après avoir lu ce livre pasionnant, vous ne regarderez plus votre petit-déjeuner de la même façon...

Du même auteur

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info

Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."