Nivez C Photoa

JOURNALISTE

Journaliste en France depuis 1990, d’abord comme reporter et journaliste dans le secteur de la musique, puis dans les nouvelles technologies, internet et l’entrepreneuriat. Après 20 ans en France, j’ai migré en Suisse et à Genève ou je vis et travaille désormais sur ma nouvelle passion: l’alimentation et la santé.

J’ai fait l’essentiel de mon parcours dans l’audiovisuel français (France Inter, France Info, Europe1, ou encore Canal+). Désormais journaliste freelance en Suisse, j’ai signé une série d’articles pour le quotidien suisse-romand Le Temps et travaille désormais pour BILAN où je tiens la rubrique mensuelle « Santé & Nutrition ».

Vous pouvez aussi me retrouver sur mes blogs : www.suisse-entrepreneurs.com, galerie de portraits des entrepreneurs que je côtoie en Suisse, et sur LE BONJUS mon nouveau blog consacré aux jus et à l’alimentation.

Bons baisers de Kos

Chère lectrice et cher lecteur de ma petite page "voyage" sur Bilan.ch

Me voilà arrivée à Kos pour le week-end pascal. Tu devrais venir découvrir les îles grecques du Dodécanèse. Elles sont magnifiques. Même si l’escale est obligatoire à Athènes, le voyage vers Kos depuis Genève n’est pas si long. Pour rejoindre Kos, il te faudra prendre une compagnie aérienne locale entre Athènes et les îles. J’avais choisi Aegean Airways. Dommage, ils avaient surbooké le vol et cherchaient une dizaine de volontaires en salle d’embarquement pour leur faire prendre l’avion à 5h le lendemain. Mais j’ai finalement fait partie des 60 élus qui ont pu voler vers Kos (35 minutes de vol ;-)

Tu connais ma peur de l’avion. Celui-ci, un bombardier à hélices était une merveille volante dans les forts vents contraires. Aucune turbulence, je suis donc arrivée à bon port. Savais-tu que Kos fait parti du Dodécanèse, dans le prolongement des Cyclades ? Contrairement à ce que son nom indique : le Dodécanèse (= douze îles) compte une vingtaine d’îles habitées et quelques dizaines d’îlots déserts. Toutes très proches des côtes turques (à 5 km).

L’avantage de voyager en Grèce en avril, c’est qu’il n’y a pas beaucoup de touristes. Les restaurants ne sont pas bondés, aucune pression dans les lieux touristiques. Si tu viens comme moi, au printemps, n’oublie pas de prendre une petite laine. D’autant que ce week-end de Pâques, tout le monde respecte un dress-code minimum : pas de tongues ou de jupes trop courtes pour aller à l’église. Des familles entières font le pèlerinage vers les cimetières les bras chargés de fleurs. Les magasins sont fermés, le taxi écoute des chants religieux. Pâques semble être une fête plus importante que Noël ici.

Dans la ville de Kos -sur l’île du même nom-, je décide de me laisser guider au hasard des ruines romaines et des remparts… Et je découvre que cette île, peuplée aujourd’hui de 24 000 habitants, a vu naître le célèbre Hippocrate. Le « père » de la médecine classique est né à Kos en 460 et a vécu 104 ans ! L’arbre sous lequel il a enseigné est encore visible dans le square qui porte son nom. Cet arbre, qui aurait donc près de 1600 ans, croule sous le poids des années : il est maintenu debout par une structure en fer complexe, pour les besoins touristiques.  

Je m’assois à l’ombre de l’arbre d'Hippocrate pour relire son fameux serment. Le serment d'Hippocrate fait toujours autorité dans les écoles de médecine occidentales (à la fin de leurs études, les futurs médecins doivent lire le serment d’Hippocrate et y faire allégeance avant de commencer à exercer).

Ce serment comporte 10 engagements. Un d’entre eux concerne la relation du médecin avec la famille des malades dont il s’occupe : « dans quelque maison que j’entre, je me préserverai de séduire les femmes et les garçons libres ou esclaves ». J’avais oublié qu’à l’époque, les jeunes garçons étaient sexuellement éduqués par les hommes adultes. Le modèle du couple hétérosexuel n’était d’ailleurs pas très en vogue. Les cloches de Pâques me sortent de ma lecture, je dois déjà repartir. A bientôt chez lecteur… Bons baisers de Kos…

Du même auteur

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info

Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."