Etienne Dumont

CRITIQUE D'ART

Né en 1948, Etienne Dumont a fait à Genève des études qui lui ont été peu utiles. Latin, grec, droit. Juriste raté, il a bifurqué vers le journalisme. Le plus souvent aux rubriques culturelles, il a travaillé de mars 1974 à mai 2013 à la "Tribune de Genève", en commençant par parler de cinéma. Sont ensuite venus les beaux-arts et les livres. A part ça, comme vous pouvez le voir, rien à signaler.

BÂTIMENT/Rotterdam ouvre son Markthal

C'est un marché. Mais un marché de haut luxe. Voué à vendre fruits et légumes, plus du poisson vu que nous sommes aux Pays-Bas, le Markthal a été inauguré le 1er octobre par la reine Maxima à Rotterdam. Les travaux ont duré cinq ans. La facture s'élève à 175 millions d'euros. Il faudra vendre beaucoup de choux-fleurs pour équilibrer les comptes, même si la structure abrite aussi 228 appartements et un garage souterrain de 1200 places. 

C'est le bureau MVRDV qui a conçu ce projet coloré, dont le décor est supposé frapper les esprits. Arco Coenen et Iris Rokham ont conçu une cascade de produits de la terre. Elle se voit projetée sur des panneaux d'aluminium grâce à une vidéo à très haute définition. On espère que la chose ne donnera pas le tournis aux visiteurs, attendus à raison de sept millions par an dans ce haut-lieu d'une cité renouvelée. Il suffit de voir à Rotterdam la gare futuriste. Elle est en usage depuis plus d'un an même... si elle n'était alors pas tout à fait terminée.

De Vuitton à la Philharmonie 

Ce projet de 95.000 mètres carrés et de 40 mètres de haut, concevable uniquement flambant neuf, fait penser à quelques inaugurations futures. Enfin, pas si futures que ça! Le 27 octobre sera ouvert, en bordure du Bois de Boulogne, à Paris, la Fondation Louis Vuitton voulue par Bernard Arnault. Haute de 42 mètres (soyons modestes), cette création purement privée est due au vétéran Frank Gehry. L’Américain a bien sûr multiplié les décrochements et les surplombs. Il faudra prévoir l'entretien pour ce bâtiment qui aurait coûté 250 million d'euros. Un bâtiment dont le contenu reste encore assez flou. 

Il y a tout autant de mystère pour la Philharmonie parisienne, qui doit ouvrir ses portes le 14 janvier 2015. C'est la dernière folie de Jean Nouvel, qui a fait valser le budget. Celui-ci a quasi triplé pour atteindre 386 millions d'euros. D'où une lettre ouverte que l'excellent architecte Paul Chemetov (le ministère des Finances, la galerie de l'Evolution au Musée d'Histoire naturelle...) a postée sur le site regards.fr Le vétéran (86 ans) s'étonne, comme on dit dans ce genre d'affaires, que le coût au mètre carré soit quatre fois plus élevé qu'au MUCEM de Marseille, élevé par Rudy Ricciotti. Une autre construction de prestige, inaugurée en 2013. Il voit là un mépris total du citoyen français, dont on gaspillerait ainsi les dernier sous.

De Hambourg à Lyon

La musique n'adoucit visiblement pas les mœurs. La Philharmonie de Hambourg se voit, elle, retardée à 2017, alors qu'elle aurait dû s'ouvrir aux mélomanes en 2009. Tout le monde est en procès, mais le tandem bâlois Herzog & DeMeuron ne lâche pas l'os qu'il aura si copieusement rongé. Le chantier sur l'Elbe, prévu pour 138 millions en 2007, atteignait déjà 320 millions en 2012. Depuis, je ne sais pas. Une histoire à suivre. 

Ah, tiens! Il y a aussi le Musée des Confluences à Lyon. Il devrait s'ouvrir fin 2014, avec six ans de retard. Le 19 décembre, pour être précis. Mais je crois vous en avoir déjà parlé de cette entreprise qui aura (au moins) quadruplé l'estimation d'origine... Photo (DR): Le Markthal de Rotterdam. Fait pour être neuf.

Texte intercalaire. Demain jeudi 9 octobre, comme prévu, la rétrospective Horst à Londres.

Du même auteur

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info

Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."